Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Haut débit

Free branche la télévision sur le téléphone

04/12/2003

Après le hertzien, le câble et le satellite, la télévision peut désormais être distribuée par le téléphone grâce à la technologie ADSL. Free est le premier à dégainer son offre.

Depuis le 1er décembre dernier, la France dispose d'un nouveau mode d'accès à la télévision : la ligne téléphonique, qui peut désormais transporter un flux croissant de données grâce à la technologie ADSL. Free, fournisseur d'accès à Internet et opérateur alternatif de télécommunications depuis 1999 (lire ci-dessous), a pris de vitesse France Télécom associé à TPS, dont l'expérience de TV ADSL devrait démarrer à Lyon avant la fin de l'année, et LD Com, qui serait en discussion avec Canal+. Ayant choisi de ne pas encore communiquer sur les détails de leurs offres, ceux-ci laissent pour l'heure un boulevard à Free qui, comptant sur les retombées presse, n'a pas encore budgété de plan de communication.

Free est donc le premier à lancer un bouquet de chaînes de télévision par ADSL, que peuvent recevoir ses cent mille abonnés Internet très haut débit (1 024 kbit/s en réception) disposant d'un terminal Freebox. À charge pour eux, ensuite, de relier ce modem à leur téléviseur via un câble péritel.

7 500 kilomètres de fibre optique

Une trentaine de chaînes sont disponibles gratuitement, dont celles du groupe France Télévisions, AB (RTL 9), Euronews, MTV France et L'Équipe TV. D'autres, comme Paris Première (0,49 euro par mois), la Chaîne Météo, les chaînes cinéma d'AB (5,99 euros) seront vendues à la carte ou par bouquet. Manquent à l'appel M6, les chaînes de TF1 (LCI et Eurosport), de Canal + (iTV, Planète, Jimmy, Ciné-Cinéma, etc.) et certaines de Lagardère (Canal J, Match TV, etc.)« Nous sommes en discussion avec tous sauf TF1 »,indique Michael Boukobza, directeur général adjoint de Free. D'ailleurs face au « refus de vente » de TF1, Free a porté plainte devant le Conseil de la concurrence pour abus de position dominante.

« Après le lancement en août dernier d'une offre de téléphonie gratuite par ADSL, le bouquet de télévision complète aujourd'hui les services que nous proposons à nos abonnés Internet très haut débit des zones dégroupées. Et ce pour le même tarif de 29,90 euros par mois,indique Michael Boukobza.Nous pouvons lancer ces offres innovantes grâce au dégroupage de la boucle locale, qui nous permet d'utiliser aujourd'hui 7 500 kilomètres de fibre optique et d'aller dans les centraux de France Télécom pour manipuler en direct les lignes téléphoniques de l'abonné. »Free indique que ses zones dégroupées, qui ont nécessité un investissement de 42 millions d'euros en 2003, concernent une vingtaine d'agglomérations (dont Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, Lyon, Grenoble, Marseille, Lille et Bordeaux) et représentent un potentiel de 30 millions de personnes. L'opérateur vise le million d'abonnés ADSL fin 2005.

Envoyer par mail un article

Free branche la télévision sur le téléphone

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.