Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Le gratuit 20 Minutes lance sa contre-attaque en province

12/02/2004

Ripostant à son concurrent Metro, le quotidien gratuit lance trois déclinaisons, à Lille, Lyon et Marseille. De son côté, la Socpresse s'apprête à répondre à ces diverses offensives de façon imminente.

La bataille des quotidiens gratuits pour la conquête des régions françaises est cette fois bel et bien engagée. De source bien informée, la Socpresse serait prête à lancer dans les toutes prochaines semaines deux quotidiens rédactionnels gratuits dans ses bastions de Lyon et de Lille. L'éditeur duFigaro,deLa Voix du Nordou duProgrèstravaille sur ce dossier depuis des mois. De son côté, le groupe Amaury, éditeur notamment duParisienet deL'Équipe,prépare son propre gratuit parisien qui pourrait voir le jour en septembre. Son patron, Philippe Amaury, veut aller vite. L'idée consisterait à créer à partir des principales villes françaises, et sur le modèle deMarseille plus(Hachette), le noyau dur d'un réseau de gratuits vendus au marché publicitaire en syndication nationale.

Si la presse payante se mobilise à ce point, c'est parce que les deux groupes de quotidiens gratuits,20 MinutesetMetro,mettent, eux, les bouchées doubles. Le 9 février,20 Minutesa annoncé son intention de sortir de la région parisienne pour se lancer en mars à Lille, Lyon et Marseille.

Le retard de deux ans pris par rapport àMetron'émeut pas le nouveau PDG, Pierre-Jean Bozo :« Nous suivons normalement notre plan de développement. Notre concept éditorial est différent, plus travaillé que ce qui existe dans un univers proche, et nos effectifs ne sont pas les mêmes. »Une façon de rappeler que le titre, lui, investit lourdement dans sa rédaction, qui compte trente-deux personnes à plein temps. Dans chaque ville,20 Minutesva mettre en place des effectifs administratifs et rédactionnels d'une demi-douzaine de personnes, embaucher une quarantaine de porteurs pour la distribution, mais pas de commerciaux : les pages de publicité ne seront vendues qu'au niveau national et en multilocal. Ces nouvelles éditions, diffusées chacune entre 70 000 et 90 000exemplaires, porteront la diffusion totale de20 Minutesen France de 450 000 exemplaires aux alentours de 700 000 exemplaires. Cette offensive de près de 10 millions d'euros,20 Minutes,filiale de Schibsted et d'Ouest France, l'assume seul. Le groupe poursuit avec les groupes de presse régionaux, plutôt frileux jusqu'ici, des conversations qui n'ont pas encore abouti.

Metrovise huit villes

Dans cette course,Metroa une nette longueur d'avance. Déjà diffusé dans cinq villes de France, il ne cache pas son intention de s'étendre à huit agglomérations d'ici à la fin de 2004. Surtout, son alliance avec TF1, qui a pris 33,4 % de son capital, lui donne des moyens considérables, notamment, à terme, sur le plan publicitaire. Le marché supportera-t-il trois acteurs à Marseille ou à Lyon ? Pour son deuxième anniversaire, le 18 février, Metro a invité 1 500 lecteurs au cirque Bouglione. Une façon de dire qu'en 2004, le barnum de la presse gratuite promet des numéros spectaculaires...

Envoyer par mail un article

Le gratuit 20 Minutes lance sa contre-attaque en province

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.