Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

Disney et Comcast vont-ils converger ?

19/02/2004

La convergence entre les contenus et les tuyaux, malgré les échecs de AOL-Time Warner et de Vivendi Universal, fait un retour inattendu aux États-Unis. Le 11 février, le câblo-opérateur Comcast a lancé une offre de reprise de 66 milliards de dollars sur Walt Disney. Leader du câble américain, avec 21 millions de foyers abonnés, dont 5 millions à Internet en haut débit, Comcast est aussi actionnaire majoritaire de chaînes comme E!Entertainment ou Golf Channel.

Intégration verticale

Brian Roberts, le PDG de Comcast, se garde bien de parler de convergence. Mais il rêve de« créer une entreprise qui marie la distribution et le contenu ».Aux États-Unis, la nouvelle entité serait« leader dans des domaines comme les sports, les programmes pour enfants ou les nouvelles technologies (vidéo à la carte ou télévision interactive). »L'alliance donnerait à Comcast accès aux films et programmes d'ABC, ESPN, Miramax et autres marques phares de Disney.

L'offensive de Comcast relève d'un mouvement d'intégration verticale producteur-distributeur plus « classique » et moins risqué que l'ancienne convergence fondée sur Internet, qui rêvait d'adapter les contenus à tous les modes de communication.

Pour Comcast, Disney et son PDG Michael Eisner paraissent aujourd'hui une proie facile. Le studio d'animation Pixar, fondé par Steve Jobs (Apple), et véritable pompe à succès du groupe(Toy Story, Le Monde de Nemo),vient de mettre fin au contrat de distribution qui le liait depuis neuf ans à Disney. L'assemblée générale des actionnaires de Disney, le 3 mars prochain, s'annonce décisive.

Envoyer par mail un article

Disney et Comcast vont-ils converger ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.