Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les raisons du retard français

11/03/2004

Créé en 1999 à Londres par la société Flightbookers, le site Ebookers s'est rapidement déployé en Europe, notamment par voie d'acquisitions. Il est présent actuellement dans douze pays, ce qui en fait le premier voyagiste en ligne européen en termes de chiffre d'affaires, devant Lastminute et Expédia. Mais, en France, marché sur lequel il est présent depuis 1999 via le rachat de La Compagnie des voyages, Ebookers n'arrive qu'au septième rang, loin derrière Voyages-sncf.com (partenaire d'Expédia), Lastminute- Degriftour et Opodo.

Repli stratégique

En 2000, le site a investi 4,5 millions d'euros pour installer sa marque, mais sans effet sur les ventes.« Nous avons dépensé trop et trop tôt,analyse Laurent Briquet, directeur général.La culture Minitel et l'origine britannique du site nous ont desservis. »Résultat, Ebookers France a dû renoncer à ses dépenses marketing courant 2001, le groupe privilégiant alors son entrée en Bourse sur le London Stock Exchange. Un repli stratégique, alors que débarquaient dans l'Hexagone Opodo et Expédia, ce qui explique, deux ans plus tard, le retard actuel. Il y a six mois, la maison mère britannique a donné son feu vert pour relancer un plan de communication et de marketing.C.L.

Envoyer par mail un article

Les raisons du retard français

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies