Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Le Mondial bat des records

20/07/1998

Carat dresse le bilan de cinq semaines de Coupe du monde. Le grand vainqueur: la télévision.

«La télévision française réussira-t-elle un jour à battre les énormes records d'audience de cette coupe du monde de football?»,s'interrogeait Emmanuel Charonnat, le directeur média de Carat TV, au lendemain de la victoire de l'équipe de France. Sans conteste, «le» record absolu a été enregistré au cours de la magnifique finale France-Brésil, suivie en moyenne par 24,19millions de téléspectateurs de plus de 4ans. Ce soir-là, 88% des gens présents devant la télévision ont regardé le match. TF1 et Canal+ réunies, l'audience a atteint 46,2% (dont 40,7% pour la Une). Il faut remonter auGrand Bluffde Patrick Sébastien, le 26décembre 1993, pour trouver le précédent record avec 17,35millions de téléspectateurs. En fait, tous les matchs de l'équipe de France ont constitué des records, avec plus 30% d'audience sur les plus de 4ans. Le 12juin, déjà, 17millions de personnes, soit 32,2% d'audience, ont regardé le match France-Afrique du sud. A titre d'anecdote,«cette rencontre a suscité l'intérêt de 500000personnes qui n'avaient regardé aucun match depuis le 1erjanvier 1997»,constate encore Carat TV. Le 3juillet, les tirs au but du quart de finale France-Italie ont réuni sur France3 et Canal+ 18,4millions de personnes, entre 19h07 et 19h13, dont 15,4millions sur France3. Son précédent record datait de la diffusion desVisiteursle 1eravril 1996, avec 13millions, mais en prime time. Un autre record a été établi par la population féminine, que l'on disait peu intéressée par le football. Or, les femmes ont assuré un tiers de l'audience des matchs jusqu'en quart de finale, ce pourcentage passant à 40% lorsque la France jouait. Il a atteint 43% lors de la demi-finale Pays-Bas-Brésil, 48% pour France-Croatie et 49,5% pour la finale. Lors de l'Euro96, les femmes n'avaient représenté que 28% de l'audience. Le bémol des recettes pub Le volume d'écoute de la télévision, globalement, a progressé du 10juin au 8juillet de 9% par rapport à la même période de 1997. Pour autant, s'il est un domaine sur lequel cette Coupe du monde n'aura pas établi de record, c'est en termes d'investissements publicitaires. Selon Secodip, la progression du mois de juin ne s'affiche qu'à 5,6%, équivalente au premier semestre 1998. Et le nombre de marques est stable. Dans ce contexte, les coûts au GRP des écrans n'ont pas connu d'inflation, la moyenne entre TF1, France2 et France3 s'établissant à 27717F sur les hommes de moins de 50ans, et à 31413F en prime time. Seuls les deux écrans de coupure de la finale, sur TF1, ont explosé les plafonds, avec un coût du GRP de près de 44 000F sur la même cible.«Pour la finale, faut-il parler de rentabilité?,souligne Emmanuel Charonnat.Il s'agissait davantage de s'associer à l'événement. Avec la prévisible fragmentation des audiences, les annonceurs n'auront plus jamais l'occasion de réunir autant de personnes devant un même écran». Plus d'un tiers des hommes de moins de 50ans étaient en effet devant le premier écran de coupure, le soir du 12juillet. Juste avant de descendre dans la rue...

Envoyer par mail un article

Le Mondial bat des records

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.