Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

conjoncture

L'Europe à la remorque des états-Unis

29/04/2004

L'écart entre les deux régions va s'atténuer l'an prochain, assure ZenithOptimedia, qui table sur une sortie de crise en France.

Pour 2004, le Fonds monétaire international prévoit un décrochage de la croissance dans la zone euro (+1,7 %) par rapport au marché américain (+4,6 %). Les prévisions de l'agence médias ZenithOptimedia sur les dépenses publicitaires ne sont guère plus réjouissantes : à prix constants, les États-Unis (+4,4 %) font beaucoup mieux que les cinq principaux pays européens (+1,1 %).« L'écart entre les deux zones va significativement s'atténuer après 2004 »,estime cependant Sébastien Danet, vice-président de ZenithOptimedia France. La croissance publicitaire aux États-Unis est en effet portée cette année par les bons chiffres du chômage et la confiance des consommateurs. Mais surtout par les jeux Olympiques, qui suscitent un surcroît de communication des marques, et par l'élection présidentielle, avec ses dépenses de publicité politique. Un effet« quadriennal »,selon ZenithOptimedia, qui apporte 1 point de plus au marché. En 2005, la croissance publicitaire devrait donc être de 1,8 % en Europe et de 2,6 % aux États-Unis. L'Angleterre profitera dès cette année d'un marché télévisé très actif grâce au championnat d'Europe de football.

Rendez-vous sportifs

L'Allemagne reste un marché difficile qui redeviendra néanmoins positif grâce aux événements sportifs. Et tandis que l'Espagne devrait vite se remettre des attentats du 11 mars, l'Italie fera bénéficier ses médias audiovisuels des rendez-vous sportifs et s'attachera à doper l'image de ses entreprises après le scandale Parmalat. Quant à la France, elle devrait enfin sortir de la récession grâce au foot et aux JO tout en encaissant les recettes des ex-secteurs interdits (presse) et des batailles boursières.« Quand il y a croissance, il y a 1 ou 2 points de plus pour la pub,observe Sébastien Danet,et quand il y a récession, c'est l'inverse. Les PME investissent en période de croissance et disparaissent en cas de crise. »

Envoyer par mail un article

L'Europe à la remorque des états-Unis

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.