Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

Canal+ tope là avec l'industrie du cinéma

13/05/2004

Plus de souplesse dans la programmation contre l'assurance d'un soutien financier pérenne : telle est la nature du nouvel accord liant la chaîne aux professionnels du septième art.

Après plusieurs mois de négociations, Canal + a fini par tomber d'accord lundi, à trois jours de l'ouverture du Festival de Cannes, avec l'industrie du cinéma français, représentée par le BLIC (Bureau de liaison des industries du cinéma), le BLOC (Bureau de liaison des organisations du cinéma) et l'ARP (Société civile des auteurs réalisateurs producteurs). Premier point du nouvel accord, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2005 pour une durée de cinq ans, la chaîne cryptée pourra diffuser des longs métrages tous les soirs de la semaine : le vendredi, sans restriction liée au nombre d'entrées en salles et, pour la première fois, le samedi (à condition de diffuser des films n'ayant pas dépassé 1,2 million d'entrées en salles) et le mercredi après-midi. Autre avancée importante pour Canal + : ses déclinaisons Cinéma, Confort et Sport pourront diffuser un tiers de programmes non diffusés sur Canal + Premium et bénéficier d'une plus grande souplesse de programmation entre la chaîne mère et ses « filles » numériques. En 2005, Canal + disposera aussi de trois mois pour diffuser un film vingt-huit fois, au lieu de un mois aujourd'hui.

Films à faible budget favorisés

Par ailleurs, certaines imperfections de la « clause de diversité » ont été gommées. Jusqu'à maintenant, Canal + consacrait 45 % de son chiffre d'affaires à des films au budget de moins de 5,34 millions d'euros. Désormais, elle consacrera 17 % de son obligation d'achat d'oeuvres françaises à l'acquisition de films d'un devis inférieur ou égal à 4 millions d'euros. La chaîne veillera à financer une large variété de films de manière équilibrée sur tous les segments de budget du marché. Ce qui sera vérifié deux fois par an avec les professionnels du cinéma. Enfin, Canal + continuera de consacrer 12 % de son chiffre d'affaires aux oeuvres européennes, dont 9 % aux films français, et s'engage à consacrer 80 % de ses obligations françaises aux préachats de films. Enfin, la chaîne renouvelle ses aides à l'exploitation et à la distribution, soit quelque 12 millions d'euros par an.

Envoyer par mail un article

Canal+ tope là avec l'industrie du cinéma

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.