Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉDITION

Ubi Soft à la conquête du monde

23/01/1998

L'éditeur français de jeux se développe à l'international, avec des filiales de distribution dans onze pays et des studios de production à Montréal, Shanghai et en Roumanie.

Le 5janvier, Ubi Soft a atteint son plus haut cours à 564francs, depuis sa mise sur le Second Marché en juillet 1996 à 250francs l'action. Créée par les cinq frères Guillemot en 1986, la société réalise 85% de son activité dans les jeux sur CD-Rom ou consoles, les 15% restants provenant de la vente de logiciels éducatifs. Dès son lancement, Ubi Soft opte pour la double casquette de producteur et de distributeur. Sur le millier de titres que compte le catalogue, les studios maison en ont produit une centaine comme Les 9Destins de Valdo, La Famille Cosmic, la gamme des Rayman et Tim7 côté éducatif et accompagnement scolaire; Guitar Hits et Piano Hits pour l'apprentissage de la musique; les Pod, World Football 98 et F1 Racing Simulation pour les jeux. Les autres produits, qui assurent près de 60% du chiffre d'affaires, sont l'objet de contrats de coproduction de licence ou de distribution. Ubi Soft distribue notamment les CD-Rom de Bayard Presse (Petit Ours Brun, Tom-Tom et Nana, etc.), de Lucas Arts (Stars Wars Rebellion, Monkey Island,etc.), de Broderdund, Activision, Discovery Channel, etc. L'éditeur se chargera du suivi commercial du CD-Rom Les Visiteurs Le Jeu, réalisé par Cryo Interactive et produit par Gaumont Multimédia, qui sort en mars. Ubi Soft a, par ailleurs, la licence de Playmobil pour l'édition de logiciels éducatifs et de jeux.

Un résultat net de 25millions de francs

Ubi Soft, qui affiche une croissance de plus de 40%, devrait finir son exercice 1997/98 clos le 31mars avec un chiffre d'affaires proche des 500millions de francs, pour un résultat net d'environ 25millions de francs. L'exercice précédent donnait, lui, un chiffre d'affaires de 345millions de francs, pour un résultat de 15,8MF. Contrairement à son confrère Infogrames, qui se développe par acquisitions, Ubi Soft a opté pour une politique de croissance interne orientée à l'international.«Cette stratégie nous a conduits en matère de marketing à développer un réseau de filiales de distribution dans onze pays, notamment aux Etats-Unis, en Allemagne ou au Japon, et en termes de production à ouvrir des studios en Roumanie, à Shanghai et à Montréal,précise Michel Guillemot.On ne peut pas vendre durablement sur les marchés asiatiques et américains sans avoir de studio sur place.»Ubi Soft compte désormais huit cents salariés, dont trois cents cinquante en France, et diffuse ses produits dans 42pays. L'export a représenté 51% des ventes au premier semestre 1997/98 (1eravril/30septembre 1997). Le jeu F1 Racing Simulation, cité dans le top10 des ventes en France, est deuxième au palmarès en Allemagne. La gamme Rayman connaît également un franc succès hors de France. Pour le clan Guillemot, dans les trentièmes rangs aujourd'hui, l'objectif est d'être dans le top 15 des ventes mondiales d'ici à l'an 2000.

Envoyer par mail un article

Ubi Soft à la conquête du monde

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.