Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

presse

Hachette Filipacchi Médias refuse la bataille des quinzomadaires TV

03/06/2004

Le groupe de presse préfère se développer sur le créneau du « people ». Dans ses cartons, notamment une déclinaison trash du magazine Entrevue.

Hachette Filipacchi Médias (HFM) reprend l'offensive dans l'Hexagone.Elle à Paris, une déclinaison de son hebdomadaire féminin, est actuellement testée sous forme de hors-série. Le groupe ne souhaite pas encore donner de résultats, mais, selon nos informations, les ventes seraient inférieures aux espérances de l'éditeur. Déjà largement associée à des produits de toutes sortes, la marque Elle s'est aussi incarnée en mars dernier dans un supplément destiné aux jeunes filles,Elle Girl, distribué gratuitement avec le magazine.«Elle Girla obtenu un beau succès d'estime »,assure la directrice générale adjointe d'HFM, Anne-Marie Couderc. Le lancement régulier du concept n'est toutefois pas prévu au programme de l'éditeur, qui poursuit d'autres projets.« Nous aurons sans doute un quinzomadaire d'ici à la fin de l'année, mais il ne sera pas lié aux programmes de télévision »,promet Anne-Marie Couderc,mystérieuse.

D'abord valoriser les titres existants

Le groupe travaillerait enfin, sous la houlette du patron d'Entrevueet deMaximal, Gérard Ponson, sur le lancement deChoc, testé depuis plusieurs mois en hors-série. Ce magazine, qui s'apparente à unEntrevue « en plus trash », pourrait aider le mensuel d'interviews à se débarrasser définitivement de son image sulfureuse sur le marché publicitaire.

Sur le créneau de la presse de télévision, le leader français de la presse est plutôt défensif. Il fait face à l'assaut des quinzomadaires de Prisma Presse,Télé 2 semainesetTV Grandes Chaînes. Pour l'instant, l'éditeur deTélé 7 jours(2,2 millions d'exemplaires) professe à leur sujet une religion tout opposée à celle du patron de Prisma Presse, Axel Ganz.« C'est un rythme sur lequel nous avons beaucoup réfléchi,assure Anne-Marie Couderc.Mais nous ne nous sommes pas lancés. Nous préférons capitaliser sur la valeur ajoutée éditoriale deTélé 7 jours, liée à l'actualité. Nous voulons nous inscrire dans un vrai concept et non exister en réaction. »En clair, Hachette fait le choix de muscler progressivement son hebdomadaire, quitte à l'accompagner, comme le 10 mai dernier, d'un CD audio de dix titres.« Entrer dans une guerre des prix serait extrêmement préjudiciable à l'ensemble de la chaîne, jusqu'aux diffuseurs »,estime Anne-Marie Couderc.

Envoyer par mail un article

Hachette Filipacchi Médias refuse la bataille des quinzomadaires TV

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.