Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Radio

Radio France, d'une crise à l'autre

17/06/2004

Confronté à une pétition contre le départ de Jean-Luc Hees, son nouveau président entend faire face à la seule crise qui lui importe : celle de la radio.

Il n'a pas de crise à Radio France, pas de reprise en mains politique,explique Jacques Ricau, le secrétaire général de la CFDT audiovisuel.Ce n'est pas parce que les bobos parisiens s'agitent que l'on doit assassiner d'entrée le nouveau président. »En dépit d'une pétition de 120signataires publiée le 10 juin dansLe Nouvel Observateur, le départ de Jean-Luc Hees, ex-directeur de France Inter, peine à mobiliser en interne. Devant la presse, le 7 juin, Jean-Paul Cluzel a justifié l'éviction brutale de l'intéressé en assurant qu'il avait besoin d'un« rapport intuitif immédiat »avec ses collaborateurs et que ses prédécesseurs, à commencer par Jean-Marie Cavada, avaient eux-mêmes changé« certains, voire tous les directeurs de chaînes ». Jean-Luc Hees aurait en outre décliné une proposition de rester présent à l'antenne. Gilles Schneider, qui prend sa suite, devra remplacer Pascale Clark, l'animatrice deTam Tam, etc., qui quittera France Inter le 2 juillet« pour des raisons personnelles ». Un départ décidé avant la nomination de Jean-Paul Cluzel.

Si crise il y a, le patron de Radio France la voit plutôt dans« les petites déconvenues à attendre en juillet »lors des résultats Médiamétrie de ses deux principales stations.« Il existe un risque indéniable de voir l'audience de France Inter passer sous la barre des 10 % »,a-t-il déclaré dans leFigarole 11 juin. Et de relever que le prime time du média radio (6h-8h30) a perdu quatre points en deux ans, que plus de la moitié des auditeurs de Radio France ont plus de cinquante ans, contre 37,9 % pour l'ensemble des autres radios. Jean-Paul Cluzel annonce donc des études qualité sur la perception des programmes de France Inter. De quoi regretter Jean-Marie Cavada ?« Ce dernier a laissé des chantiers brûlants,estime Jacques Ricau.Nous attendons d'ailleurs que la Cour des comptes rende son rapport sur sa gestion financière. »

Envoyer par mail un article

Radio France, d'une crise à l'autre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.