Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

gratuits

Paru vendu accède aux Parisiens

09/09/2004

Le quotidien gratuit de petites annonces débarque dans la capitale avec seize pages rédactionnelles.

Et un gratuit de plus dans la capitale ! Le journal d'annoncesParu vendu(ex-Bonjour), déjà présent dans 240 villes françaises, débarquera le 16 septembre à 700 000exemplaires dans Paris et les communes de la petite couronne. La première ville de France manquait au maillage serré des supports de petites annonces, désormais propriété du groupe France Antilles.« Cela nous permet de renforcer la marque, de proposer aux annonceurs une présence nationale et de doper notre site Internet »,explique Frédéric Aurand, président du directoire de France Antilles.

Retour à l'équilibre en 2003

Paris restera l'exception. L'accès aux boîtes aux lettres étant difficile, la Comareg mise sur des colporteurs, qui arpenteront les rues chaque jeudi de 16h à 20h. Surtout, leParu venduparisien sera le seul à proposer 16pages rédactionnelles (sur 56) par numéro, dont 10« décrochages locaux » de 6 à 8pages.« Pour créer une appétence, il fallait rehausser le niveau de perception du journal »,explique Michel Moulin, directeur général délégué de la Comareg.

Dans ces pages, pas d'actualité : deux journalistes et des pigistes, sous la houlette du rédacteur en chef Michel Paravano, parleront bons plans, modes de vie, culture ou gastronomie. Treize pages seront dévolues aux petites annonces et vingt-sept à la publicité. La Comareg prévoit« une très bonne année 2004 », avec un chiffre d'affaires d'environ 300 millions d'euros en 2004. Le groupe est revenu à l'équilibre l'an passé, après des pertes de 18 millions d'euros en 2002.

Envoyer par mail un article

Paru vendu accède aux Parisiens

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.