Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

La rentrée au banc d'essai

07/10/2004

Un mois après la mise à l'antenne des nouveaux programmes, TF1, M6 et France 5 ont de quoi être satisfaites, selon le bilan réalisé par Mediaedge:cia pour Stratégies. Canal + et France 2 doivent encore confirmer, tandis que France 3 ne convainc pas.

C'est la surprise de cette rentrée TV :Le Pensionnat de Chavagnes, sur M6, a fait mouche. Et pas seulement à la télévision, puisque les journaux et les magazines ont fait assaut de sujets sur « le retour de l'autorité ». En dépit d'une érosion des audiences au fil des cinq épisodes, 5 millions de personnes en moyenne ont suivi les aventures des pensionnaires soumis aux méthodes d'éducation en vigueur dans les années cinquante. L'émission a fédéré un public plus large quePopstars, diffusée dans la même case la saison précédente, et cartonné chez les 11-14 ans (64,8 % de part d'audience).« M6 a réussi avec un concept très novateur, en surfant un peu sur le succès de la vague desChoristes»,analyse Florence-Isabelle Gaillard, chargée d'études TV chez Mediaedge:cia.

Les Queers déçoivent

Au rayon des succès de la rentrée, les chiffres analysés par l'agence médias pourStratégiesconfirment aussiStar Academy, sur TF1, dont la quatrième saison réunit plus de 6 millions de téléspectateurs chaque vendredi soir,« une case dont le choix s'avère convaincant »,note Mediaedge:cia. Sur Canal+,La Matinaleest en progression régulière depuis son démarrage,« même s'il n'est pas très opportun de comparer les dessins animés de l'an dernier avec de l'info »,tempère Florence-Isabelle Gaillard. Autres réussites notables, la fiction de prestigeJulie, chevalier de Maupin, sur TF1, avec plus de 35,1 % de part d'audience et près de 8 millions de téléspectateurs en moyenne. Enfin,Les Maternelles, sur France 5, restent stables par rapport à la saison précédente, autour de 8,5 % de part d'audience, malgré le départ de l'animatrice Maïtena Biraben.

Pour d'autres nouveautés de la rentrée TV, la comparaison avec la programmation de l'an dernier est moins convaincante. La tentative d'Emmanuel Chain d'occuper sur M6 la case du vendredi soir, libre depuis le passage d'On ne peut pas plaireà tout le monde, sur France 3, au dimanche, était audacieuse. Les deux premiers numéros deSoyons directsont attiré 583 000 téléspectateurs, loin du million de la sériePolice District, l'an dernier, et de l'objectif de 15 à 20 % fixé pour fin 2004. La concurrence deStar Academyest perceptible. Pour Mediaedge:cia,« le concept déçoit un peu par sa lenteur et son manque d'originalité ». Déception aussi pourQueer, cinq experts dans le vent, sur TF1. Les deux premiers numéros ont réuni à peine plus de 3 millions de téléspectateurs :« Nous pensions que cela allait cartonner,admet Florence-Isabelle Gaillard.Certes, le programme ratisse large, ce qui était le but. Mais il n'est vraiment performant sur aucune cible. Pour cause de lissage trop important et d'horaire pas vraiment adapté. »

Des cases encore sinistrées

Peu convaincante aussi, la nouvelle formule du journal télévisé de France2, menée par Christophe Hondelatte : 2,1 millions de téléspectateurs depuis le 6 septembre, c'est un peu moins qu'à l'époque de Daniel Bilalian. Pour autant, l'entreprise de rajeunissement semble fonctionner, puisque le JT nouvelle formule réunit 17,3 % des 25-34ans, soit 4,5 points de plus sur cette cible. Avec 550 000 téléspectateurs en moyenne,Le Grand Journal, de Michel Denisot, sur Canal +, ne fait pas mieux queMerci pour l'info, un an plus tôt.« Cela ressemble encore trop àNulle part ailleurs. La case reste sinistrée, le rythme n'est pas assez soutenu et Michel Denisot pas très charismatique »,résume Florence-Isabelle Gaillard. Enfin,On ne peut pas plaire à tout le monde, sur France3, continue de stagner autour de 2,5 millions de téléspectateurs et une part d'audience de 14 % le dimanche soir, et ce malgré le renfort de l'humoriste Guy Carlier.

Mais la palme de la gamelle revient àPlus belle la vie, le feuilleton quotidien de France 3. C'était l'un des gros paris de cette rentrée, avec 260 épisodes prévus. Las ! Il ne rassemble que 1,5 million de téléspectateurs en moyenne, pour à peine 7 % de part d'audience, deux fois moins queLe Fabuleux Destin...l'an dernier. C'est très loin des 15 % que visait la chaîne à fin 2004.« Le profil d'audience est plutôt âgé »,souligne Florence-Isabelle Gaillard, qui prévoit que la chaîne devra« prendre une décision rapide ou changer d'horaire ». France 3 devra aussi statuer sur le sort deJ'y vais, j'y vais pas, le talk-show de Valérie Benaïm, qui, avec moins de 800 000 téléspectateurs, fait deux fois moins bien queC'est mon choix.« On ne peut pas durablement accepter que l'audience de cette tranche reste aussi basse »,a prévenu Marc Tessier, le PDG de France Télévisions, le 2 octobre sur France Inter. Parmi les autres déceptions au vu des chiffres de Mediaedge:cia, citons aussiLesJO des animauxsur TF1 (2,2 millions de téléspectateurs et 19,5 % de part d'audience) etLe Train, sur Canal +, qui reste en deçà des 2 % de part d'audience et pourrait changer d'horaire.

Envoyer par mail un article

La rentrée au banc d'essai

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.