Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

making of

Les dérapages de Capital

07/10/2004

À chaque numéro, le magazine analyse les déboires d'une entreprise ou d'une marque. S'il y a peu d'échappatoires possibles, certaines arrivent à plaider leur cause.

La chute du business Delarue », « LVMH à la peine avec ses montres ». Chaque mois,Capital(347 986 ex. en 2003-2004) publie dans sa rubrique « Succès et dérapages » des enquêtes à charge contre des entreprises. En septembre, le mensuel consacrait ainsi deux pages au fondateur de Réservoir Prod sous le titre « Premières baffes pour le milliardaire du PAF ». Perte de cinq émissions à la rentrée, chute de 40 % de son chiffre d'affaires, départ de collaborateurs, fâcherie avec son animatrice vedette Évelyne Thomas... Le producteur a vu ses déboires économiques passés au scalpel du « dérapage ».« Delarue ne peut pas dire que c'était une surprise pour lui,explique Caroline Michel, auteur de l'article.Nous lui avons envoyé un fax puis fait savoir ce que nous allions écrire. Personne ne peut affirmer qu'il tombe des nues en voyant un papier dansCapital. »

Droit d'alerte

Si l'animateur-producteur a préféré garder le silence, il n'en est pas toujours ainsi. Chantal Bialobos, qui officie depuis dix ans dans cette rubrique, se souvient de François-Louis Vuitton, actionnaire de la maison d'Inès de la Fressange, qui avait réussi à plaider sa cause il y a quelques années : un contrat à venir avec une société de parfum, des magasins sur le point d'ouvrir au Japon...« Reparlons-nous dans un an »,supplie-t-il à l'époque. Douze mois plus tard, l'entreprise était toujours à la peine etCapitala fini par publier son « dérapage ». Au prix d'une grosse colère d'Inès de la Fressange. En général, cela ne va pas plus loin, même s'il faut aussi compter avec les pressions publicitaires.

L'art du « dérapage », plébiscité par les lecteurs, a ses règles : il ne dépasse jamais deux à trois pages alors que le « succès » fait facilement l'ouverture, avec quatre pages.« Nous ne voulons pas apparaître négatifs mais réalistes,souligne Jean-Joël Gurviez, rédacteur en chef.La vie des affaires est toujours faite de succès et d'échecs. »Certaines grandes entreprises peuvent d'ailleurs se retrouver alternativement dans les catégories « succès » et « dérapages » :« LVMH ou Danone sont plutôt des succès,poursuit-il, mais l'une a dérapé sur son activité montres, l'autre aux États-Unis pour ses eaux. »Caddie, dontCapitalproclame la fin du règne dans son numéro d'octobre, était une entreprise qui roulait sur l'or il y a sept ans.

C'est souvent quand la situation d'un groupe s'aggrave que le magazine use de son droit d'alerte à travers le « dérapage ». Un regret ?« Nous avons prévenu un peu tard nos lecteurs que les start-up Internet allaient se casser la figure »,reconnaît Jean-Joël Gurviez. La direction des entreprises concernées est toujours avertie.« Dans 80 % des cas, l'entreprise nous reçoit. Il s'agit toujours d'une rencontre, car il n'y a pas de bonnes informations au téléphone »,estime-t-il.

Concurrents, syndicats, cadres limogés, nouveau patron voulant accabler son prédécesseur : de multiples sources permettent de recouper les éléments recueillis, qui donnent ensuite lieu à un synopsis au vu duquel la rédaction en chef décide ou non de la publication d'un article. Il arrive même - rarement - qu'un sujet parti pour être un succès devienne un dérapage.« La façon dont la direction nous reçoit est alors déterminante, car cela nous donne une indication de sa peur »,relève Jean-Joël Gurviez. Mais, le plus souvent, un sujet qui n'est ni un succès ni un dérapage... dérape sur une autre rubrique.

Envoyer par mail un article

Les dérapages de Capital

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies