Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

Le report de la TNT fait exploser les nouveaux entrants

28/10/2004

TF1 semble marquer des points pour retarder l'échéance de la télévision numérique terrestre. NRJ, Bolloré et AB montent au créneau pour dénoncer les atermoiements du gouvernement.

Un nouvel entrant aux prises avec des opérateurs historiques ?« Ça me rajeunit »,note Jean-Paul Baudecroux. Dans les années quatre-vingt, le fondateur du groupe NRJ fustigeait l'hostilité d'Europe 1 et de RTL qui tentaient de bloquer son développement sur la FM. En 2004, rebelote, le voilà qui tempête pour sa chaîne NRJ TV face à ces poids lourds que sont TF1 et M6. Les temps sont durs, à ce qu'il paraît, pour les « petits nouveaux » NRJ, AB et Bolloré. Le 20 octobre, le Conseil d'État a donné raison à TF1, qui l'avait saisi en raison d'un « co-contrôle » exercé par Lagardère et Canal + sur les chaînes iMCM et Canal J (voirStratégiesn° 1341). Résultat : le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) est contraint de lancer un nouvel appel d'offres sur six chaînes de la TNT. Et iMCM (Lagardère), qui dispose d'un canal gratuit, n'est pas sûr de retrouver sa fréquence. Même si Dominique Baudis, le président du CSA, se dit décidé à respecter le calendrier de la TNT, les nouveaux entrants craignent un report de son lancement, prévu à partir de mars 2005.

De fait, le débat sur les normes de diffusion joue en faveur d'un ajournement. Le rapport Boudet de Montplaisir, dont les conclusions auraient été en bonne partie suggérées par Matignon, laisse entrevoir une introduction de la norme Mpeg4, vantée par TF1, afin de favoriser la télévision haute définition. Qu'elle voie le jour de façon expérimentale ou sous forme de « cohabitation temporaire » avec sa concurrente Mpeg2, la norme préconisée par la Une retarderait le démarrage de la TNT.« Nous ne sommes pas contre la modernité,explique Philippe Labro, conseiller de Vincent Bolloré,mais les faits et les chiffres démontrent que la télévision en Mpeg 4 ne sera jamais prête en septembre. »

Cette nouvelle norme, qui n'est encore utilisée dans aucun pays, a reçu l'appui du ministre de l'Industrie Patrick Devedjian, qui préside le HD Forum aux côtés de Patrick Le Lay. Si le gouvernement, qui arbitrera sur les normes début novembre, devait choisir celle de TF1, les groupes NRJ, AB et Bolloré affirment qu'ils déposeraient un recours pour obtenir des dommages- intérêts. En principe, l'article 25 de la loi d'août 2000 laisse au CSA le dernier mot sur la norme de diffusion, sous réserve d'un arrêté du gouvernement.

Une menace suffisante ? Rien n'est moins sûr. Jean-Paul Baudecroux met en cause des« manoeuvres dilatoires pour saboter la TNT ».Explication de texte :« La TV HD coûte cher, il n'y a pas de programmes disponibles et elle sera réservée à une minorité de téléspectateurs. Les opérateurs historiques ont la capacité voulue pour la haute définition sur le satellite. Je m'étonne de voir le gouvernement enfourcher un tel schéma et compromettre ainsi l'intérêt général. »Philippe Labro affirme, de son côté, que le groupe Bolloré est entré dans un« compte à rebours »,depuis début octobre, en engageant un« gros investissement »pour la construction d'un site et la fabrication de programmes de flux. Il relève que Michel Boyon, directeur de cabinet de Raffarin, était très« pro-actif pour la TNT »avant d'entrer dans le jeu des influences et de l'action politique.

TF1 est-il pour autant au coeur de toutes les pressions ? Gérald Ganascia, consultant d'Ecomédia, estime que« son attitude tactique ne doit pas masquer le fait qu'elle basculera à terme sur la TNT car la numérisation de la ressource hertzienne est nécessaire ».Il importe, selon lui, de trouver une voie pour intéresser les opérateurs historiques qui sont« tous en opposition ou, sinon, en stand by ».Non seulement TF1 et M6, mais France Télévisions, qui n'a pas d'argent pour la TNT dans son budget 2005, et Canal +, qui tarde à se positionner comme distributeur ou à y faire migrer ses abonnés analogiques. Le risque est donc de faire partir le train en laissant les grosses locomotives à quai.« La Mpeg 4 est pour TF1 un moyen de conserver une position sur le marché,ajoute Gérald Ganascia,car cela lui permettra de multiplier le nombre de ses chaînes en haute définition, de conserver ses parts de marché et de marginaliser les nouveaux entrants. »Une guerre de positions.

Envoyer par mail un article

Le report de la TNT fait exploser les nouveaux entrants

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.