Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

agences de presse

Reuters préfère les banquiers

04/11/2004

L'agence d'informations financières privilégie le service à ses clients banquiers plutôt que la couverture de l'actualité française.

Pas question de porter atteinte au fil d'informations en français. »Marc Carletti, directeur général de Reuters France, se veut rassurant, alors que les salariés de son agence ont effectué des débrayages à la mi-octobre, inquiets d'un projet de suppression du seul poste de nuit à la rédaction en français. À la place, de source syndicale, Reuters France pourrait recourir à la veille d'un journaliste extérieur puisant ses infos dans... le fil AFP. La centaine de salariés qui compose le service France de Reuters est, à l'évidence, de moins en moins prioritaire pour le groupe, qui réalise 90% de son chiffre d'affaires grâce à ses clients financiers.« Après deux années de crise, nous allons mieux, y compris en France, grâce au retournement de tendance sur les marchés financiers »,constate Marc Carletti.

Reuters a un point commun avec les banques : une très grande maîtrise des coûts. Ce qui n'empêche pas les développements. À la fin 2003, l'agence a lancé un premier produit, Reuters Knowledge, qui répond aux besoins d'objectivité des analystes financiers dans le cadre des nouvelles exigences de communication financière. Elle s'apprête à fournir des « consensus intermédiaires » tous les quinze jours, afin d'apporter des conseils de gestion sur les valeurs boursières.« Notre politique consiste à diversifier notre offre,affirme Marc Carletti.À l'opposé de nos concurrents, qui sont tout ou rien. »

Nouvelles opportunités

Il y a quinze jours, Reuters a aussi lancé Reuters Wealth Manager, un service à destination de la banque privée (gérants de fortune, banquiers d'affaires, conseillers financiers). L'idée ? Filtrer l'information dans les bases de données de Reuters via des moteurs de recherche, pour trouver rapidement une réponse personnelle.« On ne peut plus se contenter de suivre la Bourse,ajoute le DG.Une nouvelle génération d'héritiers est demandeuse de nouvelles opportunités d'investissements. »Le potentiel est estimé à une centaine de clients.« Reuters est une société-test qui agit en étroite collaboration avec le Medef »,fustige un délégué syndical.

Envoyer par mail un article

Reuters préfère les banquiers

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.