Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La folle nuit de Chaillot

04/11/2004

Le lancement de Pink TV fut aussi le grand soir de l'homosexualité dans les médias français.

Entre deux appels sur son mobile, Pascal Houzelot avale un Doliprane.« Je suis épuisé »,annonce d'une voix cassée le patron de Pink TV, profondément enfoncé dans un fauteuil de l'hôtel Costes. Le 25 octobre, la soirée de lancement de la première chaîne française gay a duré jusqu'à quatre ou cinq heures du matin. Le téléphone sonne à nouveau : c'est Bertrand Méheut, le président de Canal +, actionnaire de la nouvelle chaîne, qui le félicite. Juste retour des choses pour Pascal Houzelot, après l'interminable série de remerciements qu'il a adressés lors de la soirée de mise à l'antenne de Pink TV. Dans son discours au palais de Chaillot, face à une tour Eiffel dont les feux ont scintillé vingt minutes de plus pour l'occasion, le patron de la chaîne naissante s'est même excusé :« Pardonnez ces remerciements un peu longs, mais ils sont sincères et justifiés. »Pour une fois que le tout-Paris politico-médiatique était là au grand complet, « gay friendly » en bloc, une coupe de champagne rosé à la main !

Émeute à l'entrée

Rarement « petite » chaîne aura autant fait parler d'elle. Toute la presse a abondamment relaté l'événement, que ce soit à propos des atermoiements du Conseil supérieur de l'audiovisuel ou de la personnalité de Pascal Houzelot, ex-conseiller des princes - Jacques Chirac ou Patrick Le Lay, entre autres -, et surtout fin lobbyiste... Durant des mois, il lui a suffi de décrocher son téléphone pour faire parler de Pink TV. Il boucle son tour de table en juin dernier ? L'ensemble de la presse s'en fait aussitôt l'écho. Normal : les poids lourds sont de la partie. TF1, Canal +, M6, Lagardère... ils veulent tous en être. Si les « gays » se sont longtemps faits discrets à la télévision, ce n'est visiblement plus le cas. Depuis la rentrée, TF1 diffuse mêmeQueer : cinq experts dans le ventjuste avant le journal du samedi soir. Rien d'étonnant donc à ce qu'Étienne Mougeotte et Claire Chazal soient présents à la conférence de presse de lancement de Pink TV à Drouot, le 28 septembre. Quelques jours plus tard, TF1 ouvre même son journal du soir à Pink TV.

Enfin, pas de lancement réussi sans grosse fiesta. 4 500invitations auraient été envoyées.« 5 000 personnes sont venues »,assure Pascal Houzelot, passé maître dans l'art de faire parler les chiffres et de gérer la pénurie. Le 25 octobre au soir, donc, une petite foule trépignait d'impatience à l'entrée de Chaillot. Des journalistes brandissaient leurs cartons VIP, menaçant de partir.« Mais tout le monde est VIP ! »,s'amusait un invité. Pas moins de 500 personnes seraient restées dehors, dont Isabelle Adjani. Les organisateurs de la soirée ne semblaient pas s'en émouvoir, satisfaits surtout d'avoir réussi à faire venir les grands institutionnels : EDF, Yves Saint Laurent Beauté, PPR, Apple, Evian et Pepsi-Cola, sans oublier les champagnes Ruinart...« Nous cherchons évidement toujours le buzz,explique Pascal Houzelot.Pink TV est une chaîne festive et branchée par nature. »L'histoire retiendra surtout que cette nuit-là, l'homosexualité a fait son vrai « coming out » à la télévision.

Envoyer par mail un article

La folle nuit de Chaillot

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.