Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

Télétoon s'offre une nouvelle jeunesse

25/11/2004

La chaîne pour enfants se repositionne en se concentrant sur les 6-10 ans. Une nouvelle formule qui s'explique par une concurrence féroce sur la jeunesse.

Huit ans après sa naissance, Télétoon rectifie le tir. Si la chaîne n'avait que peu de concurrents en 1996, elle doit aujourd'hui ferrailler avec pas moins de dix-huit chaînes jeunesse, dont dix sur le seul bouquet TPS, son éditeur. En 2003, selon les chiffres MédiaCabSat, Télétoon a vu sa part d'audience s'effondrer à 3,6 % sur les 4-10 ans (contre 14 % en 2002).

L'éclosion de chaînes destinées aux 2-6 ans (Tiji, Playhouse Disney, Piwi) et aux préados (Boomerang, Eurêka, etc.) a rogné son public aux deux extrémités.« D'où la nécessité de nous concentrer sur le public des 6-10 ans, au lieu des 2-12 ans »,explique François Deplanck, directeur général de TPS Jeunesse, qui veut faire de Télétoon« une chaîne plus identitaire, plus générationnelle ».Télétoon sera complémentaire de Piwi, la chaîne des petits (2,8 % de part d'audience au dernier MédiaCabSat), et d'Eurêka, destinée, elle, aux 7-13 ans.

Changement de cap

Le principe éditorial de la nouvelle grille, toujours composée à 95 % de cartoons, tient en trois lettres : BDD, pour « Bande, Délire, Défi ». Au menu : des séries inédites, mais aussi des émissions de flux, comme le jeu quotidienZygokado(La Boîte2Prod) ou le format courtCap, pas cap ?(Télé Images Kids), qui sera diffusé en 2005. Cinq coproductions sont par ailleurs programmées pour l'année à venir.

Ce changement de cap s'accompagne d'une nouvelle identité visuelle signée Dream On, avec une nouvelle signature, « Télétoon, c'est tout nous ! ». Un site Internet sera mis en ligne et une campagne de communication est annoncée en décembre. Ce changement de cap sera effectué« à coût de grille constant »,promet François Deplanck. Les quatre chaînes jeunesse éditées par TPS (Télétoon, Télétoon + 1, Eurêka et Piwi) disposent d'un budget global annuel de 10 millions d'euros.

Envoyer par mail un article

Télétoon s'offre une nouvelle jeunesse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.