Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

quotidiens

Les pistes de développement de Libé

27/01/2005

L'arrivée d'Édouard de Rothschild au capital, approuvée par les salariés, offre au quotidien l'occasion de se développer. Les pistes ne manquent pas pour investir.

Vingt millions d'euros, c'est toujours bon à prendre : on prend ! »,résume un journaliste. Agréée par 60 % des salariés du journal et par les deux tiers de la rédaction, jeudi 20 janvier, l'arrivée au capital d'Édouard de Rothschild, à hauteur de 37 %, change la donne àLibération. L'enjeu porte désormais sur l'utilisation la plus efficace des fonds injectés. Plusieurs pistes sont au programme.Libérationenvisageait depuis quelque temps de réduire son prix de 1,20 euro actuellement à 1 euro, commeLe Figaro. Mais le succès de20MinutesetMetroa bouleversé la donne etLibérationdevra reprendre ses études pour savoir si la baisse du prix provoquerait bien, aujourd'hui encore, une hausse des ventes.

Offensive publicitaire

Deuxième piste : le magazine du week-end. L'intérêt de créer un supplément de fin de semaine généraliste, du typeLe Monde 2, un supplément thématique ou de gonfler l'actuelTentations(qui paraît en cahier le vendredi) est soumis au débat.Libérationdevrait aussi ouvrir le chantier de ses partenariats industriels dans l'imprimerie. Édouard de Rothschild n'échappera pas davantage aux investissements pour développer les abonnements. De 8 000 voilà deux ans, ils ont bondi à plus de 25 000, mais ne représentent encore que 15 % de la diffusion totale du journal, contre un tiers pour ses concurrents.

Au menu encore, les offensives de promotion et de publicité indispensables à la relance. Une partie de ces dossiers figurait dans le document confié à la banque Lazard, voilà deux ans et demi, pour la cession d'une partie du capital. Ils vont faire l'objet de réunions du futur comité de développement et de nombreux débats dans un journal qui affectionne fort le genre. Dès avant le vote, le directeur général adjoint et artisan de l'arrivée de Rothschild, Louis Dreyfus, a cependant tenu à recadrer le contexte auprès des salariés : l'argent du nouvel actionnaire n'arrivera pas avant mars et ne changera rien au compte d'exploitation du journal, déficitaire, a-t-il prévenu.

Envoyer par mail un article

Les pistes de développement de Libé

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies