Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

presse

Les Échos reconstituent leur trésor de guerre

03/03/2005

Après trois années de baisse, le chiffre d'affaires du groupe de presse économique et financière a légèrement progressé en 2004. Et le résultat d'exploitation a bondi de 82%.

La bonne santé du groupe LesÉchoscontraste avec l'accès de faiblesse de son propriétaire, le britannique Pearson, dont le chiffre d'affaires a chuté de 3,2 % et le résultat avant impôts de 6 % l'an dernier. La filiale française n'a certes augmenté que légèrement son chiffre d'affaires en 2004 : + 3,5 %, à 121,9 millions d'euros. Mais, après trois ans de baisse, cette inversion de tendance est la bienvenue. En outre, après un exercice 2003 plombé par d'importants investissements (7 millions d'euros pour la relance des Échos), son résultat d'exploitation a bondi de 82 %, à 11,1 millions d'euros. Quant au taux de marge avant impôts, il a atteint 11,7 %, contre 8,6 % en 2003. Pas si mal dans un marché plutôt malmené, où les bilans positifs ne sont pas très nombreux...

Formations et conférences

À l'origine de ces bons résultats, une forte hausse de la publicité commerciale (+ 25,7 %), compensant les difficultés de la publicité financière et l'effondrement de celle de recrutement (-24 %). Surtout, le groupe Les Échos peut s'appuyer sur une flottille d'activités secondaires performantes. Le mensuel économiqueEnjeux-Les Échosa stabilisé sa diffusion (+ 0,8 %). Les activités Internet du groupe (850 000visiteurs uniques et plus de 10 000 abonnés à lesechos.fr) sont arrivées à l'équilibre en 2004 et devraient être bénéficiaires cette année. Un site emploi devrait être créé. Enfin, le groupe enregistre une croissance de 27 % du chiffre d'affaires généré par ses activités de formations et de conférences, de 12 % sur ses activités d'études et de conseil (Eurostaf).

Le groupe dirigé par David Guiraud annonce une hausse de 2,11 % de la diffusion payée de son navire amiral, le quotidien LesÉchos, à 119 370 exemplaires en 2004. Des chiffres en cours de contrôle à l'OJD. Cette hausse sera intéressante à analyser en détail, 2004 étant la première année complète depuis la nouvelle formule du titre, en septembre 2003. Selon nos informations, les ventes en kiosques des Échos - journal surtout vendu par abonnements - ont enregistré en 2004 une baisse de 2,3 %.

Envoyer par mail un article

Les Échos reconstituent leur trésor de guerre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.