Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

Femmes au foyer, public alléché

03/03/2005

Desperate Housewives, série diffusée sur ABC depuis l'automne, explose tous les scores d'audience aux États-Unis. Elle arrive à la rentrée sur Canal +, puis sur M6.

On n'avait pas vu cela depuisUrgences. Près de 25 millions de fidèles suivent religieusement depuis le mois d'octobre, chaque dimanche soir, les tribulations des cinq femmes au foyer deDesperate Housewives, sur ABC. L'intrigue ? Wisteria Lane, paisible quartier résidentiel bien propret, bascule dans l'hystérie lorsque Mary Alice Young, a priori parfaite mère et épouse, met fin à ses jours de manière inexpliquée. La défunte devient alors narratrice de la vie de cinq voisines au quotidien bien moins lisse qu'il n'y paraît.

Un coup de fouet pour ABC

Ce « soap opera » inclassable, mâtiné de comédie douce amère, est devenu une obsession nationale :Newsweekaccordait le 28 novembre dernier sa couverture aux cinq sirènes de la série, sous le titre « Mad aboutHousewives: behind TV's guilty pleasure hit » (Fous d'Housewives : les coulisses d'un plaisir coupable télévisuel). La déferlante a déjà atteint la Grande-Bretagne : Channel4 a vu son audience doubler avec la diffusion du pilote, qui a réuni 5 millions de téléspectateurs pour une part de marché historique de 24 %, soit trois fois plus outre-Manche que des séries culte commeFriends! Pas mal pour un feuilleton dont le créateur, Mark Cherry, raconte qu'il a été refusé par la chaîne câblée HBO, qui diffuseLes SopranosouSex and the city, car jugée« trop fade »...

« En quinze ans de carrière, je n'ai tout simplement jamais vu de série aussi réussie,s'enthousiasme Nathalie Drouaire, directrice des acquisitions de Canal +, première chaîne française à diffuser la série, à la rentrée prochaine.C'est une sorte de croisement entreAmerican BeautyetTwin Peaks, qui reprend tous les codes du soap opera - acteurs à la plastique parfaite et intérieurs luxueux - en les pervertissant. »En tout cas,Desperate Housewivesa donné un coup de fouet à ABC, chaîne de Disney, qui n'avait pas connu un tel succès depuis belle lurette. Elle taille chaque semaine des croupières à l'indétrônable numéro un du dimanche soir, la série policièreCSI(Crime Scene Investigation, diffusée sur TF1 sous l'appellationLes Experts) sur CBS.« ABC a pratiqué une contre-programmation intelligente et a réussi à attirer un nouveau public »,estime, beau joueur, René Balcer, auteur et producteur deCSI.« L'ironie de l'histoire,poursuit-il,c'est que les deux responsables d'ABC à l'origine du développement de la série, Lloyd Braun et Susan Lyne, ont été virés début 2004, lorsque la chaîne peinait à trouver des programmes à succès... »

Certain voient dans cet engouement un prolongement de la vagueSex and the city, du fait des imbroglios sexo-sentimentaux des héroïnes. Mais il semblerait que les hommes aussi y trouvent leur compte : la série se classe parmi les trois préférées de la gent masculine. Le fait que les protagonistes, peu farouches, ne répugnent pas à déambuler en bikini n'y est sans doute pas étranger... Une chose est sûre : avec ce soap d'un genre nouveau, on est revenu aux plus beaux jours du feuilleton américain, où les foules se passionnaient pour les aventures du méchant JR Ewing dansDallas.« Ce succès est aussi une question de timing,estime Sheila Hanahan-Taylor, productrice chez Practical Pictures.Le succès d'OC(diffusé sur France2 sous le nomNewport Beach) l'an passé a marqué le retour des soap operas... »On devrait donc revoir fleurir sur les écrans ce genre de séries glamour aux multiples rebondissements.

Pour se faire un avis sur les femmes au foyer débridées, les Français non abonnés à Canal + devront patienter jusqu'en 2006. La série sera alors diffusée sur M6.

Envoyer par mail un article

Femmes au foyer, public alléché

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.