Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

NT1 se jette dans le grand bain de la TNT

10/03/2005

Le 31 mars, AB Groupe lance la chaîne gratuite NT1 sur la TNT. Les explications de Michèle Cotta, présidente du conseil de surveillance d'AB Sat.

AB Groupe lance la chaîne NT1 sur la TNT. Quel en est le concept ?

Michèle Cotta.C'est une minigénéraliste, qui s'adresse à tous les publics et particulièrement aux 18-44 ans. Elle présentera tous les genres : magazines, fiction, française et étrangère, cinéma, programmes jeunesse et information. Nous produirons un journal par jour, court et en images. Le ton de la chaîne sera légèrement décalé : on peut se permettre davantage d'imagination et de fantaisie quand on vise un public plus restreint. L'information, par exemple, pourra s'exprimer différemment. Cela relèvera d'un style de présentation ou d'un habillage particulier.

Claude Berda n'est pas réputé dispendieux. NT1 sera-t-elle faite à l'économie ?

M.C.Certainement pas. Nous bénéficions, chez AB Groupe, d'un gros catalogue, contrairement aux autres nouveaux entrants. NT1 ne sera pas une chaîne au rabais. Le budget s'élève à 30 millions d'euros en année pleine, c'est-à-dire vers 2006, période où la chaîne trouvera son régime de croisière. Elle devrait être rentable dans les trois ans.

NT1 sera-t-elle diffusée dans sa version définitive le 31 mars ?

M.C.La rentrée de septembre sera plus importante, mais nous ferons un effort significatif dès le début afin de convaincre le marché publicitaire. Nous proposerons le plus d'émissions fraîches possible. Il n'y aura pas de période d'essai.

Un rapport de la Cour des comptes critique France Télévisions pour la« baisse de ses ambitions »dans la TNT (lire ci-dessous). Qu'en pensez-vous ?

M.C.Marc Tessier, le président de France Télévisions, ne demandait rien de mieux que de lancer trois ou quatre chaînes grâce à la TNT. Il s'est battu pour les avoir et y avait été incité par Catherine Trautmann et Catherine Tasca, les ministres de la Communication de l'époque. Le coup d'arrêt est venu du gouvernement suivant. C'est de la faute de Jean-Jacques Aillagon, pas de Marc Tessier, que le rapport ne remet d'ailleurs pas en cause. Quand au retrait de TPS, la décision de rejoindre le bouquet satellite avait été prise par le président de France Télévision de l'époque : Jean-Pierre Elkabbach.

Envoyer par mail un article

NT1 se jette dans le grand bain de la TNT

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.