Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

Pourquoi le JT de TF1 cartonne

14/04/2005

Une étude commandée à TNS Sofres par la chaîne analyse les mécanismes d'adhésion des téléspectateurs à l'information de la Une.

Vendredi 8 avril, TF1 était aux premières loges pour les obsèques de Jean-PaulII. Depuis six ans, la chaîne loue à Rome un appartement avec terrasse sur la place Saint-Pierre... Surprise : la Une a réalisé une audience inférieure à celle de France 2, à 2 421 760 téléspectateurs (32,8 % de part d'audience) contre 2 586 880 pour sa concurrente (35,3 %). D'ordinaire, elle se taille pourtant la part du lion dans l'information : au premier trimestre 2005, son 20 h a rassemblé 9,5 millions de téléspectateurs contre 6 millions pour France 2. Restait à évaluer le différentiel d'image par rapport aux chaînes publiques. C'est l'objet d'une étude TNS Sofres réalisée pour TF1 sur la perception des journaux télévisés de 13 h et 20 h (lire l'encadré).

À en croire cette étude, ce qu'apprécient les Français dans le 20 h de TF1, par exemple, c'est sa clarté (37 %, soit + 15 points par rapport à France 2), sa capacité à proposer les meilleurs reportages (44 %, + 16 points), l'intérêt des informations (36 %, + 13 points) et la diversité des sujets (41 %, + 19 points). La chaîne se démarque notamment pour son traitement des événements à chaud (49 %, + 27points), ses invités (53 %, + 20 points) et surtout ses présentateurs (63 %, + 36 points) et ses journalistes (49 %, + 27 points).

« Le présentateur se substitue au téléspectateur en posant la bonne question avec le bon ton »,observe Frédérique Micouleau, directrice du marketing de TF1. La notoriété de stars de l'info - PPDA, Claire Chazal, Jean-Pierre Pernaut... - s'étend même à des grands reporters comme Marine Jacquemin.« Et il n'a pas été question un instant que Claire Chazal puisse ne pas présenter le JT à la rentrée »,assure Robert Namias, directeur général adjoint de la Une chargé de l'information, tordant le coup à une rumeur récente.

D'autres qualités reconnues sont plus contestables. TF1 s'impose ainsi comme la chaîne« qui a le plus de journalistes »et qui« consacre le plus de moyens à l'information ». Pourtant, selon Robert Namias, son budget est proche de 100 millions d'euros (+ 18 millions d'euros avec les magazines), alors que France 2 consacre 135 millions d'euros à l'information. Cette dernière compte également 344 journalistes contre 150 à TF1 qui, il est vrai, bénéficie de moyens mutualisés avec LCI lui permettant de basculer son antenne en direct. TF1 est également déclarée« la plus indépendante politiquement »(22 %, contre 12 % pour France 2) et« le plus proche de mes préoccupations »(31 %, à égalité avec France 3).

Un rituel familial

« Il faut s'intéresser à la proximité où qu'elle soit dans le monde, de façon à être proche des centres d'intérêt des téléspectateurs »,souligne Robert Namias, qui trouve les journaux de La Une encore« trop loin de ceux qui nous regardent »et« peut-être trop abstraits, même quand nous faisons de la pédagogie et de l'explicatif ». Selon lui, il reste encore du travail à faire sur l'approche des sujets (« les informations purement régionales, peu fédératrices, sont à éliminer ») et sur la qualité du filmage en rapport avec le commentaire (« il faut trouver la mise en forme la plus séduisante en considérant que l'image est un spectacle »).

L'étude affirme aussi qu'une grosse majorité des assidus du 20 h de TF1, pour lesquels le JT est la principale source d'information, éprouve du plaisir à regarder le journal, apprécie la façon dont il est fait et que le JT est un grand rituel familial (74 % d'écoute collective). Ces mêmes assidus regrettent pourtant qu'il n'y ait pas davantage de sujets sur la santé et les retraites. Quand aux téléspectateurs en général, ils souhaitent, selon TNS Sofres, une« dédramatisation de l'information ». Ce qui fait sourire Robert Namias, qui constate que l'info non anxiogène ne fait pas d'audience (« avec des cadavres à l'antenne[comme lors du tsunami],TF1 fait 11 millions de téléspectateurs », lance-t-il). Selon Dominique Lévy, directrice générale de TNS Sofres, il y a pourtant« une attente pour une autre forme d'information », alors que le JT est très souvent un moment où« on met des mots et des images sur des peurs ».

Envoyer par mail un article

Pourquoi le JT de TF1 cartonne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.