Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

Marc Tessier, le candidat gestionnaire

14/04/2005

Candidat à sa propre succession à la tête de France Télévisions, le président du groupe public fait valoir ses qualités de grand argentier.

S'il est un reproche qu'on ne peut adresser à Marc Tessier, candidat à sa propre succession pour un nouveau mandat de cinq ans en août prochain, c'est d'être un piètre gestionnaire des deniers publics. Le président de France Télévisions l'a démontré à l'occasion de la présentation de ses résultats financiers, le 7 avril. Son groupe, qui a réalisé en 2004 un chiffre d'affaires de 2,667 milliards d'euros, en incluant notamment RFO, affiche un résultat d'exploitation de 45,8 millions d'euros et un résultat net de 25,4 millions d'euros, en hausse de 79 %. Une performance due en grande partie à une croissance soutenue de la publicité et du parrainage (+ 6,8 %) et à une hausse plus modérée du produit de la redevance (+ 2,4 %).« La redevance a augmenté de 0,3 % par an en moyenne sur cinq ans,a martelé Marc Tessier,alors que nous sommes passés de 31 500 heures de programmes diffusées en 2001 à 54 500 en 2005. »

L'innovation à la traîne

À l'exception de RFO, qui a perdu 6,1 millions d'euros en 2004, toutes les chaînes, y compris les thématiques, gagnent aujourd'hui de l'argent ou sont à l'équilibre. Le groupe dégage même une capacité d'autofinancement de 136 millions d'euros qui se révélera précieuse pour faire face à un surcroît de dépenses liées à la TNT (50 millions d'euros en 2005). Il s'agit de financer non seulement France 4, mais aussi Gulliver, la chaîne pour enfants codétenue par France Télévisions (34 %) et Lagardère (66 %), qui aura un budget de 18 millions d'euros si elle est retenue par le CSA à la mi-mai.

Reste à juger Marc Tessier sur d'autres paramètres, comme l'innovation en termes de programmes. En dépit du feuilletonPlus belle la vie,des documentaires en prime time ou de la fiction de prestige, le bilan apparaît moins favorable. Au point que la rumeur interne voit actuellement Pierre Lescure, ancien président de Canal +, en candidat de l'alternance. Le visionnaire prodigue contre le gestionnaire prudent ?

Envoyer par mail un article

Marc Tessier, le candidat gestionnaire

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.