Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

presse

Oh Là ! tire sa révérence

05/05/2005

L'hebdomadaire people a sorti son dernier numéro le 19 avril. Malgré les moyens octroyés durant un an pour le relancer, Hachette s'est résolu à jeter l'éponge.

Le magazineOh Là !,qui faisait si peur à Axel Ganz, patron du groupe Prisma Presse, lors de son lancement en 1998, est cette fois bel et bien mort. Le numéro daté du 19 avril a été le dernier. Le sort de ce titre est révélateur des difficultés d'un marché français de la presse extrêmement encombré, sur lequel il est de plus en plus difficile de percer pour un nouvel arrivant. Il y a sept ans, le groupe espagnol Hola, propriété d'Eduardo Sanchez Junco, s'était alors violemment confronté à Prisma Presse, avec lequel il avait un temps pensé s'associer. ContreOh Là !,Axel Ganz avait lancé à grands frais l'éphémèreAllo,destiné à défendre le positionnement de ses hebdomadairesGalaetVoici.

Hésitant entre la formule espagnole et une déclinaison plus française, ce magazine n'a jamais pu dépasser durablement les 100 000 exemplaires. Pourtant, le même journal, fondé sur le traitement respectueux des têtes couronnées, est allégrement diffusé à plus de 500 000 exemplaires en moyenne chaque semaine en Espagne et au Royaume-Uni.«Oh Là !a réussi en Espagne parce qu'il est l'archétype de la presse people dans ce pays, et au Royaume-Uni parce que ses concurrents sont beaucoup plus " trash " »,explique Luciano Bosio, ex-directeur général de Carat Expert, en passe de rejoindre Publiprint.En France, la presse people était déjà installée, avec de gros moyens. »EtOh Là !n'a pas pu suivre.

Trop long retour sur investissement

Voilà un an, Eduardo Sanchez Junco s'était résolu à abandonner son indépendance en France pour tenter son va-tout avec Hachette Filipacchi Médias (HFM).« Nous avons joué le coup à fond, avec un certain succès en diffusion, en audience et en publicité,souligne Bruno Lesouef, directeur général adjoint de la presse magazine France de HFM.Mais le retour sur investissement dépassait les cinq à huit ans fixés par le groupe. C'était trop lourd, trop loin. On risquait l'acharnement. »

Au terme d'une année « d'essai », la diffusion d'Oh Là !atteignait quelque 150 000 exemplaires, contre 200 000 prévus au budget.« Il est plus difficile de relancer que de lancer »,estime Bruno Lesouef. Les vingt-cinq salariés et pigistes seront« le plus possible »réintégrés dans le groupe. Quant à Eduardo Sanchez Junco, il préfère orienter sa stratégie vers les pays de l'Est, moins encombrés, ou les pays « couronnés », notamment dans le Golfe persique et en Scandinavie.

Envoyer par mail un article

Oh Là ! tire sa révérence

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.