Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

Info, musique et enfants, le cocktail gratuit de la TNT

12/05/2005

BFM, Canal + et Lagardère sont les principaux bénéficiaires de la nouvelle sélection par le CSA de huit chaînes pour la télévision numérique terrestre.

Il fallait bien lire le texte de l'appel à candidatures. »Ce 10 mai, Alain Weill ne se départ pas de son sérieux alors que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) vient de sélectionner son projet, BFM TV, pour figurer aux côtés des chaînes i-télé, Europe TV et Gulliver de Canal + et Lagardère. C'est pourtant lui, le spécialiste de la radio, qui a créé la surprise en étant retenu parmi les quatre chaînes gratuites au terme d'un appel à candidatures sur les huit canaux restants de la TNT.« Les critères de sélection étaient clairs,poursuit-il.Le CSA voulait donner la priorité aux chaînes gratuites, aux nouveaux entrants, aux chaînes qui contribuent au pluralisme, et favoriser la multiplicité des opérateurs tout en s'assurant de leur viabilité économique. »

De leur côté, Lagardère et Canal +, absents de la télévision gratuite, apparaissent comme les vainqueurs de ce deuxième tour avec sept des huit chaînes retenues (pour la partie payante, Canal + Sport, Canal + Cinéma et Planète pour Canal +, Canal J pour Lagardère). L'instance de régulation ne leur a pas tenu rigueur du pacte d'actionnaires non signalé sur Multithématiques, qui avait abouti à une annulation par le Conseil d'État de six autorisations TNT. TF1, à l'origine de la plainte, en est pour ses frais. D'autant que la Une n'a pas réussi à imposer TV Breizh. Revue de détail des chaînes gratuites retenues par le CSA.

i-télé.La chaîne du groupe Canal+, qui va disposer d'un budget de 30 millions d'euros, trouve là une belle revanche après avoir été raillée pour son positionnement sur l'info régionale lors de son lancement, il y a cinq ans. Aujourd'hui reconnue pour la qualité de ses émissions, elle risque de faire de l'ombre à LCI en s'imposant comme la grande chaîne d'information continue. I-télé, qui emploie 220 personnes, prévoit désormais de se développer sur l'international, le sport et l'économie. Elle compte sur une certaine liberté de ton pour être la chaîne d'info la plus en phase avec sa cible, les 15-34 ans.

BFM TV.À la différence de la radio du même nom, la chaîne économique d'Alain Weill ne sera pas essentiellement financière. Elle visera l'ensemble des CSP +, au-delà des seuls cadres en entreprises. Elle comprendra un tiers de journaux d'information, un tiers de talk-shows et un tiers de magazines d'actualité, notamment le soir, à 21 h. Un JT international est prévu à 20 h. BFM TV vise 2,5 millions de téléspectateurs par semaine d'ici à 2010. Elle ne disposera que de 35 journalistes et partagera avec la radio son directeur de la rédaction. A-t-elle vraiment les moyens de ses ambitions ?« Nous réaliserons cette année sur RMC et BFM 10 millions d'euros de résultat courant sur 40 millions d'euros de chiffre d'affaires,répond Alain Weill.Nous disposons déjà de 20 millions d'euros sur les 25 que nous investirons dans BFM TV. »

Gulliver.La chaîne jeunesse de Lagardère (51 %) et France Télévisions (34 %), groupes auxquels pourrait s'adjoindre AB (15 %), a séduit les Sages en voulant passer un« contrat de confiance »avec les enfants et leurs parents. Elle disposera d'un budget de 18 millions d'euros et sera financée à 90 % par la publicité. La grille sera composée à 55 % de dessins animés, auxquels s'ajouteront 15 % de magazines de découverte, notamment en direction des parents, et 20 % de séries de fiction. Pour l'emporter, la chaîne a habilement fait valoir ses synergies avec Canal J et promis de consacrer 55 % de son budget aux programmes.

Europe TV.Ciblant les 15-34 ans, cette chaîne musicale de Lagardère est un signe envoyé à l'industrie musicale, qui réclamait une chaîne 100 % musique. L'ex-MCM ne« sera pas un robinet à clips », promet son PDG, Christophe Sabot. Elle proposera un magazine sur la musique internationale, des documentaires, un journal quotidien, un rendez-vousBlog-TVet des concerts enregistrés ou en direct (elle diffusera le prix Constantin de France Inter). Le budget évoluera en cinq ans de 4 à 17,5 millions d'euros. Lancement vers le 18 juin.

Envoyer par mail un article

Info, musique et enfants, le cocktail gratuit de la TNT

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.