Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

presse

L'infographie a aussi son pape

26/05/2005

Ses sociétés Idé, JSI et Wag fournissent aux journaux l'essentiel de leurs infographies. En dix ans, Hilaire de Laage est devenu le numéro un du secteur en France, devant l'AFP.

Le roi de l'infographie, c'est lui. Un discret numéro un, qui a racheté une à une les trois plus importantes microentreprises du secteur : Hilaire de Laage, patron d'Idé depuis 1993, a commencé par cette petite agence de presse économique et financière, créée par un ancien deL'Agefiune dizaine d'années plus tôt. Ingénieur de formation, cet ex-commercial d'IBM devenu conseil en stratégie chez Mars&Co cherche alors à« mettre les mains dans le cambouis ». Il prend 60 % d'Idé, avec l'intention d'enrichir les diagrammes et les camemberts qui s'efforcent de rendre l'économie plus sexy. Grâce à l'arrivée de nouveaux logiciels, Illustrator et Photoshop, l'infographie fait de nouvelles conquêtes. Le sport, la science ou la politique, rien ne lui résiste. Tout devient simple : un pourcentage de tirs au but, le décollage d'une fusée ou la répartition des sièges d'une assemblée, on peut tout mettre en image et en perspective.

On peut surtout expliquer un processus, démonter un mécanisme, bref, raconter une histoire. Très vite, les informaticiens perdent donc le pouvoir au profit des journalistes et des graphistes. C'est l'époque où l'AFP se lance (lire l'encadré), et où Jean Schalit fonde JSI, en 1989, en faisant venir deux directeurs artistiques de Grande-Bretagne. Un an plus tard, la guerre du Golfe, où les photos sont rares à cause de la censure américaine, donne l'occasion à l'infographie de faire une percée stratégique, en montrant les forces en présence et l'évolution du conflit. Quotidiens et magazines, tous veulent ces fameuses infographies qui permettent d'enrichir les pages et de se draper dans les habits neufs de la modernité. De nouvelles agences apparaissent : Wag en 1992 et Art Presse en 1994.Le Parisien,Le MondeouLa Tribunedéveloppent, eux, leur propre structure.

Une technique chère

« Je suis fasciné par le caractère synthétique de l'infographie et très confiant dans ses possibilités de développement,explique Hilaire de Laage.Faute de croissance organique, j'ai d'abord racheté JSI en 2000, puis Wag quatre ans après. »Les trois entités - Idé, JSI et Wag - sont désormais installées sous le même toit, au coeur de Paris, dans un ancien atelier de confection du Sentier où règne une ambiance à la fois feutrée et studieuse de start-up. L'ensemble affiche une rentabilité de 8 % après impôts et pèse 5,8 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 3,5 millions pour l'infographie. Car une agence de communication est venue compléter son portefeuille d'activités, avec de la presse d'entreprise (pour France Télécom et Citroën, notamment) et des rapports annuels (AGF, Vinci, etc.).

Aujourd'hui, l'infographie a beau avoir au moins une pleine page dans chaque numéro deL'Express, confiée à JSI, une double page dansLe Monde2une semaine sur deux, réalisée par un indépendant, et une présence régulière dans tous les quotidiens, le marché patine.« La technique reste chère : plus de 1 000 euros pour une page A4, et les rédactions calculent maintenant leurs coûts au compte-fils »,confie Antoine Mazelier, patron d'Art Presse. Certes, des secteurs nouveaux apparaissent avec la publicité, comme la superbe campagne Areva, signée par H5, un collectif de graphistes et de réalisateurs, mais cela suffira-t-il à relancer la machine ? Hilaire de Laage, jamais à court d'idées et à présent adossé à Fininfo, voit trois relais de croissance possibles : l'infographie animée interactive, qui se développe à la vitesse du Web et qu'il exploite déjà avec AOL, la téléphonie et le développement à l'international.

Envoyer par mail un article

L'infographie a aussi son pape

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.