Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

Cauet-Sheller, le couple gagnant

23/06/2005

L'animateur de TF1 et l'héroïne de la série de France 2 sont les deux gros cartons de l'année télévisée, selon une étude de Carat TV. Jean-Pierre Pernaut, lui, est en baisse.

À la demande deStratégies,les spécialistes de Carat TV se sont penchés sur la saison 2004-2005 qui s'achève.

Les succès

Ils sont sans doute faits pour se rencontrer un jour. Sébastien Cauet, l'animateur de TF1, et Clara Sheller, l'héroïne très moderne de la série homonyme de France 2, sont les deux succès de la saison écoulée. Avec 37,3 % de part d'audience sur les ménagères de moins de 50 ans contre 34,7 % l'an passé,La Méthode Cauetconnaît une progression significative de son audience depuis son lancement en juin 2003. Diffusée le jeudi soir en deuxième partie de soirée, l'émission a gagné 7,4 points (1) de part d'audience (PDA) sur les 15-24 ans, avec une moyenne de 47,4 %. De leur côté, les dirigeants de France 2 peuvent se féliciter des 25,5 % de PDA sur les plus de 4 ans des six épisodes en prime time de la sérieClara Sheller.

Sur France 3, la surprise est venue de Marseille, avec le feuilleton quotidienPlus belle la vie.« L'audience de la série a connu une incroyable ascension,précise Sarah Fauvin, responsable des études programmes de Carat TV.Les PDA ont plus que doublé entre septembre 2004 et juin 2005, passant de 7,1 % à 16 % sur les plus de 4 ans. »Sur M6, la sérieLes 4 400de Francis Ford Coppola a obtenu des scores records en prime time, avec une PDA de 23,6 % quand M6 en réalise 13 % en moyenne. Et les cinq films deStar Warsont fait mieux, avec 27,7 % de PDA. Du côté de la télé-réalité,Super Nannyest une autre bonne surprise de la chaîne, avec 28,8 % de part d'audience sur les ménagères de moins de cinquante ans.

Les confirmations

Sur TF1, les valeurs sûres sont les séries américaines, notammentLes Experts,passés de la seconde partie de soirée au prime time avec succès : 38,5 % de PDA. Du coup, la Une devrait de nouveau miser sur un genre qui avait disparu des premières parties de soirée de sa grille. Idem pour les « fictions du réel » : le 10 mars,Dans la tête du tueura signé un excellent 43,4 % de PDA sur les plus de 15 ans en prime time. France Télévisions se rassure avec ses animateurs vedettes : Marc-Olivier Fogiel sur France 3 (14,7 % de PDA et 3 millions de télépectateurs contre 2, l millions en 2003-2004), Patrick Sébastien sur France 2 (32 % de PDA) et Jean-Luc Delarue, qui reste une valeur sûre malgré une baisse sur la ménagère de moins de 50 ans (29,9 % de PDA contre 34,1 % en 2003-2004). Quant à M6, elle peut continuer à faire confiance àLa Nouvelle Star, avec ses 41,5 % de PDA sur les 15-24 ans, ainsi qu'àKamelott,la minisérie qui, avec 28,2 % de PDA sur cette cible, a pratiquement atteint les scores deCaméra café.

Les déceptions

Faute d'audience, les chaînes n'hésitent plus à sacrifier les « moutons noirs » en pleine saison. C'est le cas deSoyons directsur M6. L'émission d'Emmanuel Chain été retirée de la grille faute d'avoir trouvé son public. Elle n'a réalisé que 10,1 % de PDA sur les individus âgés de plus de 15 ans et 13,1 % sur les 15-34 ans, en prime time. Pour M6,« c'est largement insuffisant »,rappelle Sarah Fauvin. Sur France 3, c'est Valérie Benaïm qui a fait les frais de l'audimat. Diffusé à 13 h 55, son magazineJ'y vais, j'y vais pasne réalisait que 9 % de PDA sur les ménagères de moins de 50 ans. Il a été supprimé sans tarder. TF1 a également connu des déboires, tels le docu-dramaIls voulaient tuer de Gaulleet les divertissementsC'était mieux hierd'Évelyne Thomas etTelle mère telle fillede Jean-Luc Reichmann, dont les PDA sont toutes inférieures à 25 % sur les 15 ans et plus. On ne devrait pas retrouver ces programmes en septembre. Enfin, la Une peut également s'inquiéter des audiences deCombien ça coûte,l'émission de Jean-Pierre Pernaut qui, le mercredi soir, a vu sa PDA sur les ménagères de moins de 50 ans s'élever à seulement 30,1 %, contre 32,8 % en 2003-2004. Des scores largement inférieurs à la moyenne de TF1.

(1) Source Médiamat Médiamétrie.

Envoyer par mail un article

Cauet-Sheller, le couple gagnant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.