Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Dassault se retire du Nord

01/09/2005

Le groupe de presse belge Rossel remet la main sur la totalité de son capital et en profite pour prendre le contrôle du groupe Voix du Nord.

Béatrice Delvaux, la rédactrice en chef du Soir, le quotidien de Bruxelles (environ 102 000exemplaires), ne cachait pas, le 25 août, sa satisfaction de voir les ­actionnaires du groupe Rossel ­racheter le « paquet d'actions Hersant » de l'éditeur belge. En reprenant à la Socpresse les 40 % qu'il détenait dans son capital, le groupe de presse met fin, selon elle, « à une menace hypothétique mais lancinante depuis plus de vingt ans ». En 1983, ­Robert Hersant avait profité d'un conflit familial chez les ­héritiers de Rossel pour prendre une part substantielle (42 %) dans le groupe, qui affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires de 280 millions d'euros. Lorsque Dassault a mis la main sur la Socpresse, en 2004, les inquiétudes se sont encore accrues. L'industriel est en effet célèbre en Belgique pour avoir été condamné à deux ans de prison avec sursis pour corruption, dans l'affaire dite Agusta-Dassault. « L'heure est à savourer cette ­liberté d'action totalement recouvrée », lâche la rédactrice en chef, qui annonce une nouvelle formule.

Parallèlement, un comité d'entreprise de La Voix du Nord devait officialiser le 30 août l'arrivée à 88 % du même groupe Rossel dans le quotidien nordiste (297 541 exemplaires de diffusion payée en France). Une opération qui passe par le rachat des parts de la Socpresse et qui est jugée préférable, en interne, à une vente à un fonds d'investissement anglo-saxon. Même si, comme le rappelle le syndicat SNJ-CGT, « les dangers sont grands de voir les nouveaux propriétaires prendre des mesures lourdes à supporter socialement, comme la fermeture de l'imprimerie de Lille et son déménagement en Belgique ». Quoi qu'il en soit, Rossel met la main sur un groupe financièrement sain depuis 2003, date où le quotidien La Voix du Nord a dégagé un excédent brut d'exploitation de 9 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 142 millions.

Envoyer par mail un article

Dassault se retire du Nord

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.