Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les stations généralistes briquent leurs cases

01/09/2005

Pour les radios généralistes, la rentrée est celle de la continuité. RTL espère retrouver la première place en audience cumulée.

Finalement, les plus gros mouvements concernant les radios généralistes auront été ceux des... patrons. En effet, les ­arrivées de Jean-Pierre Elkabbach et d'Axel Duroux à la tête d'Europe1 et de RTL n'ont finalement pas bouleversé les grilles de rentrée. « Un président incarne la station, commente Axel Duroux. Mais la grille est un travail d'équipe. » « Le changement concerne surtout la méthode de travail, la réflexion devient plus collective », ajoute Jacques Esnous, son directeur de l'information à RTL. Leader en part d'audience de la dernière enquête Médiamétrie (avril-juin 2005), la station de la rue Bayard à Paris, qui accueillera des ­vedettes comme Marc-Olivier Fogiel à 9 h et Christophe Hondelatte à 13 h, veut cette année l'emporter aussi en audience cumulée, une place actuellement occupée par NRJ. « Ce problème nous agace, lâche Axel Duroux. Nous voulons le régler durablement. »

La musique, un pari perdu

Pas de révolution, donc, mais des aménagements. Il s'agit surtout de trouver le programme et l'animateur qui feront la meilleure audience sur chaque tranche horaire. C'est le cas de l'après-midi sur ­Europe1. Christophe Dechavanne ne figure plus dans la grille, tout comme Yves Calvi et Michel Field. « Sur la saison écoulée, la tranche qui a posé le plus de problèmes aux stations généralistes a été le début d'après-midi, commente Sylvain Niquet, directeur des études radio de Carat Expert. Elles avaient quasiment toutes misé sur la musique, mais le pari ne semble pas avoir réussi. » Sur RTL, d'ailleurs, le rendez-vous musical d'Éric Jeanjean, entre 14 h et 15 h, est repoussé au week-end, pour laisser la place à On refait la télé d'Isabelle Morini-Bosc et de Sébastien Folin.

Sur France Inter, qui a souffert de la grève du printemps dernier, le travail de Gilles Schneider, son patron, sera de ramener les voyants au vert sur toutes les tranches de la journée. Exit donc Patricia Martin, remplacée à 10 h par Mathieu Vidard et José Arthur. Ce dernier passe la main, à 22 h, à Thierry Dugeon (ex-Canal +). Patrick Roger fait aussi son ­arrivée entre 6 h et 7 h, tandis que Fabrice Drouelle reprend la revue de presse à la place d'Yves Decaens, qui présentera le journal de 13 h. Une grande interview fait son apparition le jeudi soir, dans le cadre d'un partenariat avec I Télé (Guillaume Durand) et Le Point. Ivan Levaï arrive le samedi à 11 h pour animer Inter-Médias.

Envoyer par mail un article

Les stations généralistes briquent leurs cases

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.