Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Classe surchargée pour les chaînes jeunesse

08/09/2005

Nickelodeon et Gulli arriveront en novembre sur ce marché très concurrentiel marqué par un recul des investissements publicitaires.

Les enfants sont gâtés. En France, ils disposent d'une offre cathodique forte de seize chaînes. L'une des plus larges du paysage audiovisuel ! Et ce, sans compter les programmes jeunesse des chaînes hertziennes nationales, qui viennent de s'enrichir de Bonsoir les zouzous, en fin d'après-midi sur France 5. C'est dans ce contexte très concurrentiel que pointent deux nouvelles chaînes : Nickelodeon et Gulli, attendues pour novembre. La première, qui cible les 2-14 ans, est portée par l'américain Viacom en ­exclusivité sur CanalSat. La seconde, en quête d'un patron, est la chaîne jeunesse gratuite souhaitée sur la télévision numérique terrestre par le gouvernement. Elle sera codétenue par ­Lagardère et France Télévisions.

Recettes publicitaires en baisse

« Nickelodeon n'est pas une nouvelle chaîne à proprement parler car ses programmes sont déjà bien connus des enfants, explique Thierry Cammas, directeur général de MTV France, qui dirigera aussi Nickelodeon. Nous devrions vite nous retrouver dans le top des chaînes jeunesse. » Optimiste, le dirigeant parie sur le fait que la quasi-totalité des héros de sa chaîne (Bob l'éponge, Les ­Razmoket, Dora ou Jimmy Neutron) ont déjà fait le bonheur des autres chaînes. Producteur ou coproducteur de séries (20 millions d'euros par an dans desœuvres européennes), Nickelodeon cessera ainsi de fournir ses programmes à des chaînes tiers, hormis TF1. La France était le dernier grand pays où cette chaîne leader aux États-Unis n'était pas présente.

Les opérateurs devront trouver leur financement dans un climat morose. Selon Yacast, au premier semestre 2005, les recettes publicitaires de CanalJ, Cartoon Network, Jetix et Teletoon, ont reculé de 15 % par rapport à 2004.

Envoyer par mail un article

Classe surchargée pour les chaînes jeunesse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.