Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Marianne, époque Chaisemartin

29/09/2005

L'ancien patron de la Socpresse prend 25,24 % du capital de l'hebdomadaire, dont il devient également directeur général.

Ce n'est pas Chaisemartin : le retour. J'ai juste envie de m'amuser un peu. » Mardi 27 septembre, Yves de Chaisemartin, ancien président de la Socpresse (Le Figaro), s'est joint à Maurice Szafran et Jean-François Kahn dans une conférence de presse faisant le point sur la recomposition du capital de l'hebdomadaire Marianne. Exit Robert Assaraf, actionnaire ­majoritaire, qui a souhaité revendre ses parts. Yves de Chaisemartin a racheté les 25,24 % appartenant à la société d'Albert Assaraf, Sarominvest, et devient directeur général. Jean-François Kahn et Maurice Szafran, réunis dans Marianne Finances, disposent de 37,18 % et comptent monter à 39 %. Reste à trouver preneur(s) pour 24,13 %, qui étaient détenus en propre par Robert Assaraf.

Ce nouveau tour de table intervient à un moment où Marianne affiche une santé insolente, avec un résultat net de 55 000 euros pour un chiffre d'affaires de 22 millions et une diffusion moyenne de 230 000 exemplaires. Le journal, qui n'a jamais fait de la chasse aux annonceurs sa priorité, affiche même un chiffre d'affaires publicitaires en hausse, à 1,5 million d'euros. « Lorsqu'on pose la question aux agences médias, elles nous disent que l'on pourrait prétendre à des rentrées publicitaires entre 3 et 5 millions d'euros, souligne Jean-François Kahn. Mais, pour ce faire, il faudrait, selon elles, procéder à des modifications qui nous feraient perdre en diffusion ! De plus, si l'on devait faire face à un ­retournement publicitaire, nos lecteurs seraient surpris. Notre priorité reste la diffusion : à 1 000 exemplaires près, tous les numéros sont payés... »

Envoyer par mail un article

Marianne, époque Chaisemartin

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.