Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les « inflights » au septième ciel

13/10/2005

Les magazines des compagnies aériennes dépassent certains titres internationaux en séduisant un public haut de gamme.

Chez nous, pas de mauvaises nouvelles ! Les passagers aiment lire ces titres qui parlent de choses calmes, pas stressantes. Les gens ont assez peur en avion comme ça ! » Les magazines dont Michel Desnos, le patron d'Inflight Media Marketing (IMM), livre cette plaisante description sont bien évidemment les magazines de bord. Selon l'étude Europe 2005 d'Ipsos sur le lectorat de la presse paneuropéenne, soit 4,141 millions de lecteurs, 2,666 millions sont lecteurs exclusifs de magazines de bord. Si l'on veut dresser leur portrait-robot, il faut se reporter au profil démographique des voyageurs fréquents (plus de six voyages aériens par an) : 82 % sont des hommes, 63 % ont entre 35 et 54 ans, 76 % gagnent plus de 45 000 euros par an, 40 % plus de 75 000 euros, 58 % ont des fonctions de directeur ou de chef d'entreprise. Pour la petite histoire, 56 % possèdent une montre de plus de 300 euros, 78 % un costume de plus de 300 euros, 11 % disposent d'une piscine et 8 % d'un yacht... Une cible captive dont le temps de lecture moyen à bord est de 30 minutes. Et qui serait presque plus lectrice de ce genre de titres que des publications internationales, selon IMM. En tête des audiences de la presse paneuropéenne, National Geographic arriverait en troisième position, derrière Lufthansa magazin (IMM) et Air France magazine (Interdeco).

www.imm-international.com

Envoyer par mail un article

Les « inflights » au septième ciel

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.