Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Canal vend ses images à la demande

20/10/2005

Le groupe a lancé le 12 octobre Canalplay, un site de téléchargement de vidéos à la demande. TF1 et TPS préparent pour novembre un service de visionnage immédiat.

Àboire, Steamboy ou Bridget Jones... Ce sont quelques-uns des films visibles depuis le 13 octobre sur la plate-forme Canalplay lancée par Canal +. Pour Bruno Thibaudeau, directeur du développement du groupe, il s'agit d'une « nouvelle forme de consommation qui s'annonce comme une révolution ». Au 30 juin 2005, selon l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Acerp, ex-ART), la France comptait près de 8 millions d'internautes abonnés au haut débit. Soit autant que le nombre de foyers souscripteurs aux offres de Canal + et de CanalSat. Si le groupe crypté parvient à prendre le leadership sur ce terrain encore vierge, il risque de consolider sa position ­dominante dans la télévision payante.

Objectif : 100 000 usagers avant Noël

Pour l'heure, Canalplay (www.canal play.com) offre de télécharger jusqu'à la fin de l'année près de 700films pour 3 euros. Après, il faudra compter entre 3,99 et 4,99 euros pour les nouveautés et 6,99 euros pour les programmes adultes. Canal, qui vise les 100 000usagers à la fin 2005, a notamment signé des accords avec Sony, Pathé-Columbia, Europa et Studio Canal.

De son côté, le groupe TF1 prévoit de lancer, le 15 novembre, un double service de vidéos à la demande sous l'étendard TF1 ou TPS. Principale différence avec Canalplay : il ne s'agira pas de téléchargement, opération qui suppose un délai d'attente, mais de flux, donc d'offres de visionnage en ­direct. Face à Canal + qui laisse un délai d'un mois pour lancer le film ­téléchargé, TF1 mise donc sur une consommation immédiate avec des ­offres entre 4,99 et 6 euros. Des ­accords ont été passés avec Paramount, New Regency ainsi que Sony-Columbia. Les opérateurs ciblent les deux millions d'abonnés au haut débit de plus de 2mégabits : la ­capacité requise pour regarder un film.

Envoyer par mail un article

Canal vend ses images à la demande

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.