Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AFFICHAGE

Sirocco versus Decaux

25/09/1998

Avec le rachat de Sirocco pour 495MF, confirmé en début de semaine, More Group France s'attaque de front à Jean-Claude Decaux. La filiale française du groupe d'affichage britannique, qui avait l'an passé ravi à la société française la concession de la capitale bretonne, a annoncé son plan d'action. Pour Pierre Lasisz, Pdg du groupe, il y a un vide juridique depuis les décisions du Conseil de la concurrence qui, début août, ont condamné la société Decaux.«Il a été estimé que les fameux avenants glissants des contrats effectués par Decaux étaient illicites,explique-t-il.Ils ne donnent pas lieu à une reconduction de l'ensemble du contrat. Rien n'empêche donc demain les municipalités de lancer des appels d'offres. Jusque là, les villes vivaient dans l'idée que l'on ne se séparait pas comme cela de Decaux.»

Une bataille sur le terrain

Au total, l'enjeu porterait sur plus de 60% des six cent cinquante contrats gérés par Decaux. More Group France part à l'offensive avec deux armes. Adshel, avec laquelle a été décroché Rennes, et donc Sirocco. L'enseigne française, spécialiste du mobilier urbain sur les «petites» villes, apporte plus de 3000villes et 22000faces publicitaires. Sirocco devrait continuer à se concentrer sur les villes de moyenne importance alors que Adshel s'attaquera aux plus de 100000habitants, Paris y compris.«On ne veut pas remplacer Decaux,nuance Pierre Lasisz.Mais nous voulons porter notre part de marché à au moins 25%, contre moins de 15% aujourd'hui.»Face à Decaux, le président de More Group France ne décolère pas.«Nous envisageons de saisir le Conseil de la concurrence,déclare-t-il.Nous nous sommes aperçus que des clients nationaux de Decaux ne prenaient pas Rennes. Nous ne comprenons pas pourquoi ces annonceurs font abstraction de cette agglomération dans leurs plans.»Après l'épisode juridique, qui n'est toujours pas conclu, c'est maintenant sur le terrain que More Group France va devoir se battre face à Decaux. Rennes n'aura été que la première étape.

Envoyer par mail un article

Sirocco versus Decaux

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.