Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le vin sans noeud-pap'

17/11/2005

Sud-Ouest à Bordeaux. Le quotidien aquitain est le seul en France à avoir un journaliste à plein temps sur le vin. Il s'emploie à gommer les signes d'élitisme qui ont longtemps entouré les vins bordelais.

Je veux être fier de la manière dont le vin est traité dans nos colonnes. » César Compadre, quarante et un ans, le journaliste qui couvre la filière viticole pour Sud-Ouest (315 717 exemplaires en 2004-2005, selon l'éditeur), n'a pas oublié ce souhait de Pierre Jeantet, le patron du groupe, quand il l'a recruté, en janvier dernier. C'est qu'à Bordeaux, le vin est un sujet que l'on ne traite jamais à la légère. La filière génère quelque 55 000 emplois en Aquitaine, dont 35 000 directs. Pour le seul département de la Gironde, le secteur représente un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros. « On recense, sur la zone de diffusion de Sud-Ouest, 240 000 hectares de vignes, soit 30 % de la surface viticole française », égrène César Compadre, qui sait de quoi il parle. Passionné, ce reporter à l'accent chantant, qui a grandi dans le Médoc, a longtemps dirigé la rédaction de La Vigne, un mensuel incontournable dans le secteur. « Après le départ de Didier Ters, son prédécesseur, nous avons choisi d'aller chercher ailleurs une vraie compétence », explique Patrick Venries, rédacteur en chef de Sud-Ouest, qui a confié une autre mission à sa nouvelle recrue : « Être plus proche de toutes les exploitations de la région.» Comprenez : ne pas écrire seulement sur les deux cents étiquettes prestigieuses qui ont fait l'histoire du vignoble.

L'incontournable page du mardi

« C'est un peu comme si on se contentait de suivre le marché automobile à travers le prisme des seules Ferrari, reconnaît Compadre. Cela donne une vision tronquée. » Le reporter, sur le terrain deux jours par semaine, suit donc non seulement l'actualité de tous les vins de la région, jusqu'au Jurançon, au sud, mais aussi celle des eaux-de-vie, comme le Cognac. Et il fait en sorte d'écrire aussi sur les « petits » vins à moins de cinq euros, nombreux dans la région.

Sans parler du célèbre salon Vinexpo, qui donne lieu tous les deux ans à une couverture digne du Festival de Cannes, les rendez-vous avec le nectar ne manquent pas dans le journal. La page « Vignes et vins » du mardi, commune à toutes les éditions, est une véritable institution. Elle est toujours construite de la même façon : un papier central important, des infos en bref, une colonne de papiers courts, sans oublier les cours de la barrique en primeur, sorte de CAC 40 du secteur. L'édition Gironde du jeudi comporte également une demi-page sur le secteur. Le pôle enquête couvre, lui, les affaires qui ébranlent le monde feutré de la filière. Quant à Jacques Ballarin, le chroniqueur gastronomique du titre, il écrit sur le sujet en consommateur épicurien. Sud-Ouest dimanche sélectionne aussi chaque semaine sa « bouteille du dimanche ». Enfin, les correspondants locaux sont invités à apporter leur contribution. César Compadre prend d'ailleurs bien soin de les appeler avant de se rendre dans un vignoble.

« Sud-Ouest a une telle force de pénétration sur la région que le journal est incontournable pour faire passer un message à la filière », reconnaît Roland Feredj, directeur du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB), abonné à toutes les éditions départementales. Logique... Après l'âge d'or des années 1996-2001, les vins de Bordeaux sont aujourd'hui en crise : montée en puissance de la concurrence mondiale, surproduction, arrachage de vignes... D'où quelques tensions sur le terrain. « Les correspondants locaux de Sud-Ouest se font volontiers l'écho de leurs voisins viticulteurs, peu tendres à l'égard du CIVB, souvent accusé, comme Bruxelles, de maux dont il n'est pas responsable », ajoute le directeur du CIVB, qui dit en avoir surtout tiré une belle leçon d'humilité : « Cela nous pousse à mieux expliquer notre rôle, à tous les niveaux. »

Envoyer par mail un article

Le vin sans noeud-pap'

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.