Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'AFP sans patron

24/11/2005

La démission surprise de Bertrand Éveno, soixante et un ans, de la présidence de l'AFP, en dit long sur la détérioration des rapports entre l'agence de presse et l'État. Alors que ce dernier s'est engagé à augmenter de 2 % par an ses abonnements, les motivations avancées par le PDG pour partir un an avant la fin de son mandat relèvent de la grande comédie du pouvoir : « La dernière année [du mandat], il y a des pressions externes et internes. Le petit jeu syndical consiste à faire trébucher le PDG. Toute bêtise, qu'elle soit de son fait ou non, est portée à l'incandescence pour que le pouvoir politique ou l'opposition disent que c'est insupportable et qu'il faut faire sauter le PDG. C'est un climat délétère et l'AFP a besoin de tranquillité de gestion. »

Déficit sous contrôle

Serait-ce une semblable « bêtise » qui a amené la direction de l'Agence à transmettre à un officier de police judiciaire les photos d'une agression d'un policier en civil par des manifestants à Bastia ? Cela a valu à Bertrand Éveno une motion de défiance votée par près de 85 % des salariés. Selon lui, c'est à la demande d'un magistrat instructeur agissant sur une plainte de la police nationale que l'AFP s'est inclinée. « Ce n'était pas la bonne décision mais nous avons passé une semaine à discuter pied à pied », dit-il. Au passage, on apprend que Franck Louvrier, conseiller du ministre de l'Intérieur, a aussi téléphoné au chef du service photos de l'AFP pour obtenir les fameux clichés.

Pression politique ? Pour Bertrand Éveno, l'AFP a besoin de sérénité et d'un nouvel élan pour investir sur la vidéo et Internet, alors que son déficit a été ramené à 2 millions d'euros en 2005 (20 millions en 2002). Mais il y aussi la perspective d'un retraite à soixante-cinq ans d'un énarque désireux de reprendre une PME : « On peut aller ainsi bien au-delà. Jacques Séguéla, il est pas mal... »

Envoyer par mail un article

L'AFP sans patron

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.