Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'espagnol Vocento candidat au Progrès

24/11/2005

Le groupe de presse ibérique, qui a pour actionnaire Sud Ouest, reste le favori pour la reprise du pôle Rhône-Alpes de la Socpresse. Il jouera sa dernière carte la semaine prochaine.

Vérité en deçà des Pyrénées... ignorance au-delà. Le groupe Vocento, qui devrait déposer la semaine prochaine une offre de reprise du pôle Rhône-Alpes de la Socpresse (Le Progrès, Le Dauphiné, Le Bien public, Le Journal de Saône-et-Loire) est un parfait inconnu en France. C'est pourtant le premier groupe de presse espagnol, avec un chiffre d'affaires de près de 800 millions d'euros en 2005 et un bénéfice après impôt de 100 millions d'euros (714 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2004 et 140 millions de résultat net). Historiquement présent dans la presse régionale avec onze titre comme El Correo et El Diario vasco, mais aussi éditeur d'ABC, le troisième quotidien national, et détenteur d'une participation de 13 % dans Tele Cinco, la première chaîne du pays, Vocento est devenu un véritable groupe plurimédia : il possède en outre quarante télévisions locales, une radio nationale, Punto Radio, trois journaux gratuits et les suppléments magazines El Semanal et Mujer de hoy.

Partager les expériences

« Nous sommes toujours intéressés, nous poursuivons les négociations », a confié la semaine dernière à Stratégies Juan Ignacio Mijangos Ugarte, directeur général de ce groupe détenu à 6 % par Sud Ouest. Pour redresser l'actuel pôle Rhône-Alpes de Dassault, Vocento agirait selon lui sur deux leviers : « la baisse des coûts et la relance des journaux ». Si l'homme se refuse à confirmer la mise en place d'un plan social, il insiste sur l'intérêt d'un rapprochement avec son groupe : « Il y a des synergies possibles, pas seulement dans l'achat papier, mais dans le partage d'expériences. » Jusqu'à présent, Vocento proposait moins de 300 millions d'euros pour une entreprise valorisée 400 millions par Dassault. Sa capacité à dégager une forte rentabilité sur son activité de presse régionale en Espagne (28 % de marge d'Ebitda), le poussera-t-il à aller plus loin ? Dans le cas contraire, L'Est républicain et le fonds Mecom de David Montgomery pourraient prendre la relève...

Envoyer par mail un article

L'espagnol Vocento candidat au Progrès

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.