Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Impulser s'adressera à l'homme derrière le chef d'entreprise

05/01/2006 - par François Kermoal

Ce nouveau mensuel économique lancé par Philippe Clerget vise les 120 000 chefs d'entreprises de 10 à 500 salariés.

Y a-t-il encore de la place en France pour un magazine économique ? Pour Philippe Clerget, ancien patron du Groupe Industrie Services Info (LSA, Usine nouvelle, etc.), la réponse est oui. ­Associé à d'anciens collaborateurs du Gisi, il lance ­Impulser le 18 janvier. Ce mensuel économique, qui garantit 60 000exemplaires de diffusion dans un premier temps, sera vendu uniquement par abonnement (5 euros pour 9 numéros par an). Il vise les 120 000chefs d'entreprises de 10 à 500salariés. « Impulser privilégiera plutôt la ­dimension humaine et psychologique du ­métier de chef d'entreprise que la vie de l'entreprise proprement dite », résume Philippe Clerget. Soit 92 pages dont 74 de rédaction, avec des articles assez longs, et un site Web interactif, qui servira notamment à lancer des appels à témoignage... Outre une large section sur les stratégies ou les expériences de management, le titre comptera une grosse partie juridique et des articles sur la dimension personnelle du chef d'entreprise.

Marché encombré

Impulser aura pour directeur de la ­rédaction l'un des associés du projet, Jean-Léon Vandoorne, longtemps ­directeur des rédactions du Gisi. Deux autres associés ont rejoint Philippe Clerget dans l'aventure : Frédéric Pion, anicen directeur commercial du Point, ­dirigera la régie intégrée (12 000 euros brut la page quadri), et Laurence Doyen, ex-responsable du développement électronique chez Gisi, coiffera la diffusion et le Web.

Impulser arrive sur un marché de la presse économique déjà encombré. L'Entreprise ou Management, les deux mensuels qui semblent le plus visés par ce projet, s'adressent plutôt aux cadres qu'à leurs patrons, malgré la difficulté de s'adresser à deux cibles dont les intérêts sont parfois divergents. Ils sont par ailleurs clairement dans l'action, quand Impulser, entend, selon ses géniteurs, privilégier la réflexion, qui permet... d'impulser les décisions.

Envoyer par mail un article

Impulser s'adressera à l'homme derrière le chef d'entreprise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.