Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Lyon capitale attend son repreneur

12/01/2006 - par Claude Ferrero, à Lyon

Lâché par son nouvel actionnaire au bout de cinq mois, l'hebdomadaire doit trouver une solution de reprise.

Lyon capitale a été placé en redressement judiciaire le 10 janvier par le tribunal de commerce de Lyon. Le temps d'examiner les perspectives de poursuite de l'activité, mais sans la société Evolem, actionnaire de l'hebdomadaire depuis septembre et propriété de Bruno Rousset, président du groupe d'assurances April, qui a clairement indiqué qu'il ne soutiendra plus Lyon capitale, après y avoir investi plus de 300 000 euros.

Lyon capitale s'est enfoncé dans la crise après des enquêtes mettant en cause les marchés publics sur les parcs de stationnement et la voirie. La rédaction n'a cessé de revendiquer son indépendance face à son actionnaire et à Gérard Collomb, maire (PS) de Lyon et président du Grand Lyon, qu'elle accusait de pressions. Un affrontement à couteaux tirés où Evolem a condamné la mauvaise gestion des fondateurs du journal, accusés d'avoir fait passer les dettes de 200 000 à 800 000 euros en deux mois et d'avoir menti sur les chiffres de ventes (moins de 3 000 exemplaires au lieu des 20 000annoncés).

Quatre candidats

Réponse de Jean-Olivier Arfeuillère, cofondateur du journal, évincé en décembre : « Nous sommes passés de 200 000 à 470 000euros - et non 800 000 - car nous avons investi pour lancer le supplément week-end et Le Journal du match avec l'OL. Quant à la diffusion, elle est de 3 000exemplaires sur le centre-ville, auxquels il faut ajouter les abonnements et les ventes sur l'agglomération. Les vrais chiffres sont de 9 600exemplaires pour l'hebdo et 13 400 pour le mensuel. » L'administrateur judiciaire devra examiner les prévisions de trésorerie et les offres de quatre repreneurs éventuels, dont Philippe Hersant, président de France Antilles, et Xavier Élie, ancien PDG du Progrès, avec des associés.

Envoyer par mail un article

Lyon capitale attend son repreneur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.