Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Fusion partielle Publiprint-Express-Expansion

12/01/2006 - par Amaury de Rochegonde

La publicité commerciale échappe à la fusion des régies des groupes Express-Expansion et Figaro, qui mettent en commun leurs activités sur le Web, l'immobilier et l'emploi.

La nomination de Pierre Conte comme président de Publiprint et directeur général adjoint du groupe Express-Expansion, en février 2005, laissait augurer une fusion totale des régies des deux groupes de presse contrôlés par Serge Dassault. Il n'en ira pas ainsi : la publicité commerciale ne sera pas mise en commun. Ainsi, Publiprint continue d'assurer la publicité des titres du groupe Figaro, placée sous la direction de Philippe Garrigues, tandis que TV magazine reste sous l'autorité de Bruno Desjeux. Quant au groupe Express- Expansion, Marie Giraud en chapeaute toujours la publicité commerciale des titres. Elle relève directement de Denis Jeambar, président du directoire du groupe.

Si l'activité, représentant un montant de 280 millions d'euros bruts, échappe à une logique de grande régie, la fusion est à l'oeuvre sur les autres paramètres. Sous le curieux label Zefir, les deux groupes mettent en commun leurs intérêts sur le marché des offres d'emploi, sous la responsabilité conjointe de Thibaut Gemignani et de Guillaume Teilhard de Chardin. De même est fédéré celui des annonces classées dans l'immobilier, supervisées par Bernard Guerrier, qui dirige les équipes de l'Indicateur Bertrand, du Figaro, de L'Express et assure la coordination avec Explorimmo. Les actifs Web sont rassemblés dans une société commune au Figaro et à L'Express-L'Expansion, avec Cadremploi et Explorimmo. Enfin, un pôle Zefir International est créé, sous la houlette d'Eileen Le Muet, unifiant les bureaux de représentation à l'étranger des groupes. Quant à l'Île-de-France, supervisée par Bruno Desjeux, elle intègre le label Zefir Mégapole, qui commercialisera Le Figaroscope ainsi que les éditions franciliennes du JDD, du Figaro magazine et de TV magazine. Corinne Tran est nommée directrice déléguée du marché Île-de-France.

Meilleure intégration des titres

Si un tel regroupement est loin d'être marginal (les pôles Immobilier et Carrières représentent un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros nets chacun), il ne semble pas susceptible d'assurer un effet de taille destiné à résister à la pression des négociations avec les agences médias. Mais, pour Pierre Conte, conserver des régies intégrées et séparées pour la publicité commerciale permet de placer les équipes de celle-ci « plus près des éditeurs et de leur rédaction » afin de développer les opérations spéciales. « Partout où les avantages de la régie intégrée l'emportent sur la grande régie, on reste séparé, résume-t-il. Ailleurs, on fusionne. » La réalité est un plus complexe. Car l'entrée en novembre, à 34 %, du groupe belge Roularta au capital d'Express-Expansion a créé une nouvelle donne face à l'éventualité d'une fusion totale. En outre, les deux régies n'ont pas la même convention collective, l'une rattachée à la presse l'autre à la publicité.

Reste que cette fusion partielle est un grand pas dans le sens d'une meilleure intégration des supports. À Publiprint, où Pierre Conte affirme avoir « remis de l'ordre », l'heure est aussi au rapprochement avec les titres. Luciano Bosio et Sofia Bengana sont nommés directeurs généraux sur des services transversaux. Robert Mergui, lui, prend la direction de l'optimisation du planning. Bref, Publiprint n'est pas encore un « État fédéral » incluant Express-Expansion. Mais, comme dit Pierre Conte, en souvenir de son prédécesseur Cyrille Duval, « ce n'est pas l'État dans l'État ».

Envoyer par mail un article

Fusion partielle Publiprint-Express-Expansion

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.