Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

2005 ne marquera pas les annales

12/01/2006 - par Delphine Le Goff

Le dernier trimestre a sauvé une année maussade. Les télécoms accroissent leurs investissements publicitaires. L'alimentation est en baisse.

Pas de quoi triompher ! Alors que MPG annonce un regain de dynamisme sur le premier trimestre 2006, avec un marché en hausse de 2,6 % (dont + 30 % pour Internet et + 3,8 % pour la télévision), 2005 ne se pose en grande année publicitaire. L'an dernier, les recettes ont certes progressé par rapport à 2004, mais d'un petit 2,8 %, ce qui porte les investissements à 11,552 milliards d'euros, selon Yacast, qui a mesuré les dépenses en radio, ­télévision, presse et cinéma. Les chiffres bruts publiés fin novembre par TNS Media Intelligence, qui comprennent quant à eux Internet et l'affichage, font état d'une croissance plus importante (+5,6 %). Sans doute grâce à l'explosion de la publicité sur Internet, qui a atteint le milliard d'euros cette année. Selon ­Yacast, les investissements sont surtout remontés au dernier trimestre 2005 (+ 6,7 %), après un début d'année avec des faibles progressions et un troisième trimestre carrément morose (+ 0,3 %). Malgré la hausse des recettes publicitaires, les messages sont en léger repli : - 0,9 % par rapport à l'an passé.

E. Leclerc et Peugeot en forme

En télévision (+ 0,8 %), le câble et le satellite font une belle progression (+ 7,1 % contre + 0,3 % pour le hertzien) tandis qu'en presse, malgré une année de bouleversements, les quotidiens nationaux enregistrent une hausse (+ 5,8 %, contre + 1,6 % pour les magazines).

Du côté des annonceurs, relève Yacast, les principaux investisseurs à la hausse sont E. Leclerc (+ 14,9 %), Peugeot (+ 8,3 %), L'Oréal (+ 2,7 %) et France Télécom (+ 2,4 %). Parmi les secteurs annonceurs, les télécommunications ont fait davantage de ­publicité en 2005 (+ 9,9 %), ainsi que les transports (+ 7,6 %), tandis que l'alimentation est en repli (- 11,8 %). En revanche, les annonceurs et marques ont été plus nombreux à communiquer : le nombre d'annonceurs actifs en 2005 remonte de 2,6 % et le nombre de marques actives de 3,4 %.

Envoyer par mail un article

2005 ne marquera pas les annales

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.