Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Ils en perdent le nord

12/01/2006 - par Muriel Signouret

La Voix du Nord, à Lille. Le quotidien a été le premier à évoquer ce qui deviendra « l'affaire d'Outreau ». Mais, comme ses confrères, il a parfois manqué de prudence.

Avec « l'affaire d'Outreau », La Voix du Nord a été de nouveau sur le front d'un de ces grands faits-divers dont elle est coutumière. Parmi les sordides affaires qui ont marqué l'histoire de la région - et de son journal -, on se souvient notamment de celle de Bruay-en- Artois (depuis, la ville a pris le nom de Bruay-la- Buissière), où, dans les années soixante-dix, la rumeur publique, et nombre de médias, avait jeté en prison un couple de notables innocents. L'histoire, hélas, bégaie avec Outreau. Cette fois, La Voix du Nord va être prise dans une tempête médiatico-judiciaire dont aucun média ne sortira indemne.

Comme tous leurs confrères, les journalistes de La Voix du Nord - ils sont une dizaine sur la région à suivre les faits-divers - se font l'écho de rumeurs insoutenables, qui conduiront à la condamnation pour pédophilie treize innocents. Le premier, le quotidien régional évoque, en avril 2001, l'arrestation d'un couple soupçonné d'abus sexuels sur des enfants. Un petit article dans l'édition locale de Boulogne-sur-Mer, qui ne va pas tarder à être l'amorce d'une longue lignée. « C'est vrai que nous n'avons pas été prudents au tout début de l'affaire, mais nous avons rapidement rectifié le tir en exprimant nos doutes, souligne son rédacteur en chef adjoint, Patrick Jankielewicz. À La Voix du Nord, on ne s'emballe pas facilement... Nous essayons notamment de nous souvenir que nous sommes dans un journal de proximité et qu'il nous faut, après, côtoyer les gens dont nous parlons. »

Une rubrique entière pour les faits-divers à l'étude

Mais comment passer à côté de ce qui semble être alors la réplique française de l'affaire Dutroux, qui avait horrifié la Belgique, dans les années quatre-vingt-dix ? « Nous avons forcément été plus exposés que d'autres à ce qui s'est avéré être des erreurs judiciaires, parce que nous étions sur place et donc plus proches des sources d'information », explique pour sa part Éric Dussart, grand reporter au quotidien du Nord, qui a suivi cette affaire dès son essor médiatique, à la fin 2001. Étant donné la surenchère médiatique, ne fallait-il pas aussi être les premiers à sortir des scoops ? « Nous préférons être un peu en retard, mais continuer à être considérés comme un journal sérieux », se défend Patrick Jankielewicz. Il est vrai que les enjeux en termes de ventes ne sont pas aussi importants qu'ailleurs puisque La Voix du Nord (diffusion France payée : 295 004 exemplaires, selon les chiffres OJD 2004-2005) est pour plus de 70 % distribuée par abonnement. « Et Outreau est l'endroit de la région où nous comptons le plus d'abonnés », ajoute le rédacteur en chef adjoint.

La rédaction du quotidien n'a pas attendu cette affaire pour entamer une réflexion collective sur le traitement des faits-divers. « Cela nous a au moins permis de rouvrir le Rédactuel », précise Patrick Jankielewicz. Le Rédactuel ? Un abécédaire d'une cinquantaine de pages, rédigé en 1994 à l'attention des journalistes, qui aborde aussi bien les règles légales que déontologiques.

Utile pour un journal qui consacre, en moyenne, une page par jour aux faits-divers et à leurs conséquences judiciaires parmi ses pages régionales. Sans compter les articles qui rythment l'actualité de la « locale ». La direction réfléchit désormais à leur consacrer une rubrique entière dans la nouvelle maquette, qui doit accompagner le passage du quotidien au format tabloïd le 4 mai prochain.

Après tout, comme le note encore Patrick Jankielewicz, « le monde se judiciarise ». Mais surtout, conclut Éric Dussart, « les faits-divers, c'est la vie des gens. C'est important parce que c'est humain. » Trop humain ?

Envoyer par mail un article

Ils en perdent le nord

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.