Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le 7/9 d'Inter s'expatrie

02/02/2006 - par Muriel Signouret

Les journalistes de la tranche du matin n'hésitent pas à sortir des studios. Un choix dicté par l'actualité internationale.

Ramallah, Kiev, Bamako, ­Beyrouth et bientôt une ville du Pakistan touchée de plein fouet par le séisme d'octobre... La liste des délocalisations internationales du 7/9 de France Inter ne cesse de s'allonger. Depuis un an, l'équipe de Stéphane Paoli multiplie les déplacements. Mais qu'on ne dise pas à l'animateur de la matinale que le « savoir-faire » international des patrons actuels, Jean-Paul Cluzel et Gilles Schneider, ex-dirigeants de RFI, a accéléré cette tendance. Car c'est Stéphane Paoli lui-même qui prend l'initiative de ces expatriations temporaires. « La décision de partir n'est dictée ni par une volonté éditoriale ni par une stratégie marketing mais par l'actualité », insiste-t-il. Une mobilité qui s'avère payante en termes de notoriété puisque, aux dires de la direction, les retours des auditeurs sont positifs. Quant au coût, il reste maîtrisé : seuls deux ou trois journalistes accompagnent Stéphane Paoli, sans compter la valise satellitaire, qui peut d'ailleurs occasionner quelques problèmes ­techniques « assumés ».

à France Info aussi

Ces délocalisations répondent en tout cas aux objectifs maintes fois répétés de la Maison Ronde : rapporter les faits et prendre suffisamment de recul pour leur donner du sens. « Sur place, il nous est possible de ressentir une ambiance qui nous permet ensuite de mettre en perspective l'actualité », poursuit Stéphane Paoli. Et ce même si les invités refusent de venir dans le studio, souvent pour des raisons de sécurité. France Info part aussi à la découverte d'autres ­continents depuis octobre dernier. Après « les jeudis de l'Europe », c'est en Asie que six ou sept journalistes du 8/9 s'expatrient une semaine durant jusqu'en juin prochain. Une manière d'empiéter, l'air de rien, sur les plates-bandes de RFI, la radio mondiale ? « Plutôt une façon de consolider l'amitié entre les stations publiques », explique-t-on chez RFI, qui n'hésite pas à donner un coup de main à ses consoeurs.

Envoyer par mail un article

Le 7/9 d'Inter s'expatrie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.