Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Quand les stars du PAF sont au micro

09/02/2006 - par Muriel Signouret

Cauet, Fogiel, Foucault, Courbet... Les animateurs radio sont nombreux à faire de la télévision. La cote télévisuelle suffit-elle pour autant à relever l'audience radio ?

On le voit et l'on entend partout, Sébastien Cauet, l'animateur préféré des Français selon Télé 7 jours. Sur TF1 tous les jeudis soir et, depuis peu, sur les affiches publicitaires de Fun Radio, où il réveille chaque matin près de 1,5 million d'auditeurs. Une campagne qui pourrait doper encore l'audience du « morning » de la station en attirant les fidèles de La Méthode Cauet, émission qui enregistre des pics d'audience sur la Une (4,3 millions de téléspectateurs en deuxième partie de soirée). Pourquoi se priver de la ­popularité de l'animateur TV quand elle peut renforcer la notoriété de l'animateur radio ? Surtout que l'audience de Fun est en perte de ­vitesse, selon l'enquête novembre-décembre 2005 de Médiamétrie (- 0,8 point en audience cumulée sur un an).

Pourtant, la plupart des stations qui bénéficient de la « starification » télévisuelle de leurs animateurs se défendent d'en faire un argument marketing. Même RTL, dont la liste des animateurs-vedettes est particulièrement longue et qui orchestre ses campagnes publicitaires autour de visages connus (Marc-Olivier Fogiel, Laurence Ferrari, Nagui, Jean-Pierre Foucault, Julien Courbet, etc.), refuse d'y voir un critère déterminant. « Nous exposons ces personnalités parce qu'elles savent faire de la radio. D'ailleurs, la plupart de ceux qui sont devenus des stars du petit écran ont commencé leur carrière sur la FM », souligne Alain Tibolla, le directeur de l'unité divertissement et musique de RTL.

Personnages multifacettes

Même discours du côté de Lagardère Active FM, où Arthur anime les fins d'après-midi sur Europe 2 avant de rejoindre TF1 pour À prendre ou à laisser, tandis que Jean-Luc Reichmann va présenter Attention à la marche à midi sur la même chaîne après avoir assuré les matinales de RFM. « Le passage d'un animateur par la télévision n'est pas une condition de recrutement, d'autant qu'il y a une différence abyssale entre les produits présentés devant la caméra et ce qui est fait en studio avec un micro », explique pour sa part Christophe Sabot, directeur général de Lagardère Active FM.

Reste à savoir justement si cette « schizophrénie » ne nuit pas, à terme, à l'un ou l'autre des médias. Comment les fans de Radio Arthur parviennent-ils à se reconnaître dans le présentateur rasé de près du jeu télévisé de TF1 ? Pour Christophe Sabot, l'image d'Arthur sur Europe2 n'est pas brouillée : « Les animateurs sont presque des acteurs. Ils disposent d'un talent multifacette. Si bien qu'on les voit de manière différente. »

Envoyer par mail un article

Quand les stars du PAF sont au micro

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.