Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Wikio, l'information livrée à la vox populi

16/02/2006 - par Cathy Leitus

Fondateur de Kelkoo et ex-président de Yahoo Europe, Pierre Chappaz lance Wikio, le premier moteur de recherche d'actualité dirigé par le vote des internautes, qui intègre les blogs à l'égal des sites médias.

Wikio, le média c'est vous ! » Pierre ­Chappaz reconnaît volontiers le caractère populiste de son slogan. « Il faut bien émerger », se justifie-t-il. Ceci concédé, le fondateur de Kelkoo n'a pas trouvé mieux pour faire comprendre aux internautes que Wikio, le moteur de recherche d'actualité qu'il lancera en mars prochain, intégrera à égalité les informations provenant des blogs et celles des sites médias (flux RSS libres de droits), et que chacun pourra y contribuer en publiant son information ou en votant pour un article. Comme tout moteur, wikio.fr redirigera vers les sites pour la lecture des articles.

Ainsi, depuis des mois que l'on explique, à l'instar de Bruno Patino et Jean-François Fogel dans leur livre Une presse sans Gutenberg (­Grasset, 14 e), que ce qui se joue sur Internet est une révolution dans la fabrication et la consommation de l'information, il fallait bien qu'un projet symbolise cette nouvelle donne, cet « egocasting » qui veut que tout individu puisse, sur Internet, s'exprimer à l'égal des médias et même devenir son propre média.

10 000 sources francophones

« Les blogs amènent une réactivité incroyable dans la diffusion des informations et sont en train de réinventer les médias, commente Pierre Chappaz. Wikio répond au besoin d'un outil simple pour naviguer dans cette masse d'informations. Il se propose de faire la synthèse entre ces deux mondes étanches, tout en jouant un rôle d'accélérateur de trafic pour les sites d'éditeurs. » Que l'homme de la ­synthèse soit ce centralien de quarante-six ans, ancien directeur du marketing d'IBM, n'est pas surprenant. Accélérer les mouvements en marche a toujours été son credo. Avec Kelkoo, lancé en 1999 et racheté 475 millions d'euros en 2004 par Yahoo, il a contribué au développement de l'e-commerce en faisant de son comparateur de prix un moteur de shopping incontournable. Aujourd'hui, Pierre Chappaz veut participer au nouveau défi du Net, celui de l'information. Il en a les moyens : la revente de ses 3 % de Kelkoo lui a rapporté 15 millions d'euros. Après avoir préféré sa liberté au costume de président de Yahoo Europe, endossé pendant seulement quatre mois en 2004, il se lance sur ses deniers personnels.

Depuis un an, deux documentalistes travaillent sur son projet. Elles ont répertorié tous les médias francophones, effectué une sélection qualitative de blogs et mené un important travail de catégorisation. Ainsi, dès son lancement, le moteur annonce 10 000 sources francophones, quand ­Google News en propose 500 en France. Wikio ­permettra également aux internautes de publier leurs informations en temps réel, sur le modèle de partage des connais­sances des Wikis, d'où son nom. Enfin, l'ordre d'affichage des contenus sur le moteur croisera la notion de pertinence des informations, calculée par algorithme, et la popularité issue du vote des internautes inscrits sur wikio.fr. Ceux-ci pourront donner un point supplémentaire à un article, ce qui contribuera à sa bonne position. Aucun journaliste chez Wikio, puisque le moteur assure la remontée des informations de manière automatique.

Le lancement de ce prototype devrait agiter le Landerneau. On sait les divergences entre les éditeurs au sein même du Geste (1) au sujet des moteurs d'actualité. Philippe Jannet, directeur des echos.fr et président du Geste, s'étonne que Pierre Chappaz n'ait pas consulté son association, dont Google News, après plusieurs différends, est désormais adhérent. Il met en garde sur le respect du droit d'auteur et la dépendance en matière de trafic que ces moteurs créent chez les éditeurs. Il s'inquiète aussi du « mélange des genres et de la confusion que risque d'entretenir Wikio entre les médias, dont le métier est de vérifier les informations, et les blogs, plus proches de l'appréciation et de l'humeur ». Convaincu pour sa part que les éditeurs accueilleront favorablement son projet, Pierre Chappaz prévoit de le déployer en Europe courant 2006 et pense aux États-Unis pour 2007. Si l'entrepreneur ne prévoit aucun revenu pour Wikio la première année - le moteur sera financé progressivement par les liens sponsorisés, - il vise l'équilibre pour 2008.

(1) Le Geste (Groupement des éditeurs de services en ligne) a lancé cet été alertinfo.com, un lecteur RSS téléchargeable qui permet de récupérer les fils de tous les grands sites médias.

Envoyer par mail un article

Wikio, l'information livrée à la vox populi

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies