Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le Figaro en solitaire ?

16/02/2006 - par Amaury de Rochegonde

Le quotidien de Dassault rêve de lancer en mars un gratuit l'après-midi. Mais peut-il se permettre d'ignorer Le Monde dans cette aventure ?

Le Figaro va-t-il lancer seul son quotidien gratuit à Paris ? Les propos de son directeur de la rédaction, Nicolas Beytout, le 8 février, à l'Assemblée nationale, le laissent penser : « Au Figaro, nous allons aussi développer un gratuit », a-t-il dit en promettant, pour le mois de mars, une nouvelle phase de la relance éditoriale du titre sous la forme d'une « initiative forte ». Dans son esprit, il s'agit d'offrir au navire amiral un produit complémentaire, paraissant l'après-midi et touchant des cibles jeunes, actives et parisiennes non lectrices de presse quotidienne payante. Un concept qualifié d'« innovant » a déjà été finalisé, un modèle économique - prévoyant l'équilibre avec 30 millions d'euros de recettes publicitaires nettes - a été arrêté et des maquettes ont même été réalisées.

Mais Le Figaro peut-il se permettre de mener la course en solitaire ? Le Monde est en effet fortement opposé à un tel projet, susceptible, selon lui, de le concurrencer, même si le quotidien du soir paraît à l'heure du déjeuner et non à celle des retours du travail. Il a lui aussi son projet, lequel est jugé « trop light » au sein du quotidien de Serge Dassault, c'est-à-dire trop voisin de Metro et de 20 Minutes. Son atout est cependant d'avoir engagé des discussions avec Hachette Filipacchi Médias dans le sud de la France. Une filiale commune aux deux groupes dans cette région aurait la haute main sur Marseille plus, Nice plus et Montpellier plus. Or tout l'intérêt d'un troisième gratuit à Paris repose sur sa bonne articulation avec le réseau Ville plus dans l'optique de toucher les annonceurs nationaux. « Le Figaro continue de regarder avec nous un projet de quotidien gratuit à Paris. Qu'il ait un projet propre au cas où, c'est autre chose », souligne Gérald de Roquemaurel, PDG de HFM. Le Figaro compte sur lui pour convaincre Le Monde de s'atteler à son « Figaro plus ».

Envoyer par mail un article

Le Figaro en solitaire ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.