Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE QUOTIDIENNE REGIONALE

Le belge Rossel donne de La Voix

02/10/1998

Après plusieurs mois d'incertitudes et de querelles d'actionnaires, l'avenir de La Voix du Nord est plus serein avec l'entrée du groupe belge Rossel dans son capital.

PourLa Voix du Nord,c'est l'épilogue d'une longue période troublée. Le 28septembre, le groupe belge Rossel a acquis 38% des parts de Voix du Nord Investissement, le holding du quotidien lillois, mettant ainsi fin à une longue bataille pour le contrôle du capital qui opposait depuis le mois d'avril dernier Jean-Louis Prévost, président du directoire, à l'ancien vice-président du conseil de surveillance, Jacques Ménard. Les deux éditeurs«ont décidé d'unir leurs forces pour former le premier groupe de presse francophone au coeur d'une euro-région historiquement homogène et stratégiquement incontournable»,ont aussitôt affirmé les deux nouveaux partenaires. Pour André Soleau, directeur général adjoint du groupe lillois,«il faut maintenant refermer les plaies et regarder l'avenir».Même s'il ne fait aucun doute que des mois de bataille acharnée ont laissé des traces en interne. Bloqués à 38% des parts, largement en deçà des 51% nécessaires au contrôle de la société, les actionnaires minoritaires rassemblés autour de Jacques Ménard ont donc jeté l'éponge et cédé la totalité de leurs titres au groupe belge, abandonnant du même coup l'ensemble des actions engagées en justice, au civil comme au pénal. Les parts restantes, soit 62% du capital, demeurent réparties entre les salariés et anciens salariés du quotidien, Jean-Louis Prévost (10%) et le Crédit agricole (près de 6%). C'est incontestablement une victoire pour le président du directoire. Lui-même et l'ensemble du management deLa Voix du Nordsont confirmés dans leurs fonctions. Seul lien opérationnel avec Rossel, un comité de pilotage commun aux deux groupes sera mis en place prochainement.

L'ombre du groupe Hersant

Si cette opération met un terme à une bataille juridique, elle permet également, indirectement, l'entrée du groupe Hersant dans le groupe lillois. La Socpresse possède en effet depuis 1989 40% du capital de l'éditeur belge, le reste appartenant au magnat belge Robert Hurbain. L'arrivée de Rossel crée surtout un pôle médiatique particulièrement fort dans la région. Outre un quotidien diffusant à 326619exemplaires (diffusion France payée 1997),Voix du Nord Investissement contrôle leCourrier picard(DFP 1997 de 76841exemplaires),LaLiberté de l'Est(DFP 1997 de 28752exemplaires), ainsi qu'une dizaine de titres de presse hebdomadaire régionale. Il possède aussi des participations dans deux quotidiens belges,La Libre BelgiqueetLa Dernière Heure.Sous la houlette de Jean-Louis Prévost, le groupe nordiste s'est également diversifié dans l'affichage, la télévision, la télématique et le multimédia, sans oublier la presse gratuite. L'ensemble de ces activités représente un chiffre d'affaires total annuel de 2,5milliards de francs. De son côté, Rossel n'est pas en reste. Il représente plus de 50% de la diffusion payante et de l'audience de la presse quotidienne belge en langue française. Il possède aussi des participations dans la presse gratuite, des radios, des quotidiens régionaux et des imprimeries. Au total, Rossel pèse quelque 9milliards de francs belges en chiffre d'affaires pour 1997, soit 1,5milliard de francs français.

Envoyer par mail un article

Le belge Rossel donne de La Voix

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.