Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le coup de fatigue de Spir

09/03/2006 - par Muriel Signouret

Spir Communication peine à retrouver son dynamisme dans un marché mature tandis que Comareg consolide son succès en France et lorgne déjà l'étranger.

Nous avons toujours préféré être les plus forts que les plus gros. » Philippe Léoni, PDG de Spir Communication, a sans doute cherché ainsi à calmer l'inquiétude des analystes financiers, auxquels il a présenté les résultats du groupe le 22 février. Des résultats décevants pour Régicom, la filiale de presse d'annonces gratuites de Spir (Top Annonces), dont le chiffre d'affaires (227,3 millions d'euros) n'a présenté qu'une petite hausse de 0,6 % à peine. Ces chiffres font pâle figure par rapport à ceux de son concurrent Comareg (groupe France Antilles), éditeur de Paru Vendu, qui se targue d'une croissance de 10,6 % avec un chiffre d'affaires de 355,4 millions d'euros.

Pour Michel Moulin, directeur ­général de ParuVendu, la clé du succès de son hebdomadaire réside dans « le maillage très serré du titre en France ». Il est en effet présent dans tous les départements, sauf le Gers et l'Ariège. « Il nous manque dix villes pour que notre réseau soit complet », précise le fondateur de Paru Vendu, qui lorgne déjà les pays frontaliers. Spir Communication ne veut pas, pour sa part, d'une stratégie axée sur « la guerre des prix et la conquête territoriale ». Et ce, alors même qu'il s'est rapproché de S3G pour s'étendre dans le Sud-Ouest... Outre le développement du réseau À Nous, en partenariat avec Roularta, Philippe Léoni envisage de mettre l'accent sur le site Internet, qui a drainé cette année 73 % des petites annonces des particuliers.

Envoyer par mail un article

Le coup de fatigue de Spir

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.