Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La TNT gratuite nuit-elle aux chaînes thématiques ?

16/03/2006 - par Bruno Fraioli

La dernière étude MédiaCabSat met au jour l'érosion de nombreuses chaînes du câble et du satellite. L'explication pourrait venir de la TNT et de l'ADSL, nouveaux modes de diffusion exclus de l'enquête.

Les Français abonnés aux programmes du câble et du satellite regardent moins les chaînes... du câble et du ­satellite. Publiée mardi 14 mars par Médiamétrie, la dernière enquête MédiaCabSat sur l'audience des programmes de cet univers, portant sur la période septembre 2005-­février 2006, met en évidence une baisse significative de la part de marché des chaînes dites de complément. Celle-ci est passée de 37,2 % à 36 % en un an. « C'est la première fois que cette audience décroît, note Philippe Bailly, directeur associé de NPA Conseil. Cela profite aux chaînes hertziennes traditionnelles, notamment TF1, France 2 et France3, mais pas à M6. »

Ces soubresauts ne sont pas anodins. La relation de cause à effet est difficile à démontrer, mais la baisse générale des audiences des chaînes du câble et du satellite s'inscrit dans un paysage audiovisuel français qui a vu en un an s'installer la télévision numérique terrestre (TNT) et sa palette de programmes gratuits. Or, cette nouvelle offre comporte justement une chaîne jeunesse (Gulli), des programmes destinés aux jeunes (NRJ 12, Europe 2 TV, W9) et des minigénéralistes (TMC, NT1). Autant de thématiques qui ne sont donc plus l'exclusivité du câble et du satellite. « On peut se poser la question de l'effet TNT », confirme Philippe Bailly.

Parmi les premières touchées par cette baisse d'audience du paysage audiovisuel de complément, les chaînes jeunesse affichent parfois des décroissances d'audience sensibles. C'est le cas pour Cartoon Network et Jetix. « Nous étions tellement montés haut que nous ne sommes pas surpris de marquer le pas, avoue Antoine Villeneuve, directeur général de Jetix, chaîne du groupe Disney. Malgré cela, je vois que notre couverture hebdomadaire reste stable et que Jetix gagne même un rang et devient la troisième chaîne jeunesse. » Derrière Canal J et Tiji, deux chaînes du groupe Lagardère qui continuent en revanche de progresser en part d'audience sur les 4-10ans. « Les programmations jeunesse des chaînes hertziennes ont été très offensives, mais dans un marché extrêmement concurrentiel, il y a sûrement une prime au leader », estime Emmanuelle Guilbart, présidente des chaînes jeunesse de Lagardère.

Les chaînes musicales cessent, elles aussi, de progresser. Outre la concurrence de la TNT, l'éclatement de l'offre, avec l'arrivée de déclinaisons thématiques de MCM, M6 Music et MTV, a fait son oeuvre. « Nous sommes également confrontés à une cible dont les modes de consommation des médias évoluent beaucoup », déclare Christophe Sabot, président du groupe MCM. Quant aux chaînes minigénéralistes, elles voient leur audience se tasser, ou diminuer s'agissant de RTL9. « J'ai le sentiment que le groupe AB ne défend plus cette chaîne, se demande Philippe Bailly. Il veut peut-être se " surconcentrer " sur NT1 et AB1. »

Un nouvel outil serait le bienvenu

Dans ce contexte, Eurosport tire les marrons du feu. La chaîne du groupe TF1 apparaît aujourd'hui comme le numéro un de l'univers du câble et du satellite. « Nous consolidons aussi notre place de leader sur les cibles CSP + et hommes de moins de 50 ans, se réjouit Patrick Goddet, directeur d'Eurosport France. Nous profitons, sans doute, d'une grille plus lisible où les rendez-vous sont mieux identifiés, mais où, également, le direct est plus présent. » C'est aussi ce qui a profité à Canal + Sport. La chaîne du groupe Canal + pointe désormais parmi les dix chaînes les plus suivies grâce au football et à la diffusion d'un match décalé du championnat de France de Ligue 1, ce dont ne bénéficie plus TPS Star... qui perd 0,2 point de part d'audience.

Conclusion de cette vague MédiaCabSat : un classement ébranlé... mais aussi plus contestable. « MédiaCabSat pourrait devenir moins utile, observe ­Emmanuel Charonnat, directeur ­général adjoint de Starcom, car elle ne tient pas compte, par exemple, des foyers connectés à l'ADSL, de plusieurs chaînes de la TNT ou de l'audience de RTL9 en Lorraine. Nous attendons un outil national et unique. »

Envoyer par mail un article

La TNT gratuite nuit-elle aux chaînes thématiques ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.