Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Horizon 2007

Pas d'embouteillage en vue dans les écrans publicitaires

06/04/2006

On est loin du scénario catastrophe envisagé par les concurrents de la télévision qui prophétisent, pour 2007, date d'arrivée de la grande distribution à TV, un engorgement des écrans. C'est du moins ce qui ressort d'une étude réalisée par l'agence médias Médiacom (Grey-WPP). À l'origine, un constat simple : les investissements des distributeurs représentent 2,3 milliards d'euros, et l'on prévoit qu'ils dépenseront, l'an prochain, 250 millions en télévision, soit... 4 % des investissements TV. Un surplus qui devrait être aisément absorbé. D'autant que les chaînes les plus investies, TF1 et M6, ont retrouvé de la marge sur les périodes les plus chargées en journée : en moyenne, les écrans d'access et de prime time ont baissé de 4 % en termes de durée. Même si des annonceurs comme les services de renseignements téléphoniques ont massivement investi en télévision, à hauteur de 100 millions d'euros, dans la bataille du 118. Pour ce qui est du service public, Médiacom estime que « si France Télévisions avait gain de cause sur l'augmentation de la publicité à dix minutes, l'espace engendré, d'environ 50 millions d'euros, représenterait 1 % des investissements hertziens ». Ce qui laisse encore de la place... Même si, précise Laurence Malzard, responsable des études chez Médiacom, lors des grands événements, il risque quand même d'y avoir des embouteillages. « Il y aura des tensions sur les tranches, les mois et/ou les émissions les plus demandés, avec en conséquence des inflations tarifaires fortes ou des écrans non accordés, donc un taux d'optimisation plus difficile à conserver. »

Envoyer par mail un article

Pas d'embouteillage en vue dans les écrans publicitaires

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.